Les looks de l’escalier #2 Spécial look d’été et petits prix

Depuis que j’habite à Marseille j’ai dû revoir totalement ma garde-robe. En effet quand j’étais à Paris je privilégiais les vêtements d’hiver parce que je savais qu’on les allait porter loooooooogtemps (oui j’ai le droit de tailler la météo de Paris je suis une vraie parisienne de naissance, moi messieurs, dames). Donc je mettais le prix dans des fringues que je portais un bon moment et que je gardais d’une année sur l’autre.

Pour ce qui est de la saison estivale je me contentais de quelques robes et des débardeurs que je mettais avec des jeans.

Arrivée à Marseille ma garde-robe d’été était plutôt pauvre concernant les vêtements d’été. En tout cas loin d’être suffisante. J’ai  donc dû (quelle dure vie qu’est la mienne) me refaire une garde robe en adéquation avec la météo méditerranéenne.

Et là joie et bonheur pour moi qui me suis autoproclamée présidente de la team jupe trop courte : petites jupes, mini short… Avec la chaleur qu’il fait ici c’est limite obligatoire pour tenir le coup.

Je vous présente donc plus en détails quelques looks spécial températures caniculaires postés sur instagram ces derniers temps.

IMG_4850

Typiquement la tenue que je porte pour aller à la plage (mais pas que…)

Là j’ai le maillot de bain en dessous, prête à nager jusqu’à la bouée, aller me chercher un granitas et chiller sur le sable

Haut : Stradivarius

Short : Stradivarius

Boots : Bershka (ancienne collection)

IMG_4848

IMG_4852

Ici on retrouve toujours le mini short mais cette fois avec une version un peu plus « habillée » (oui bon vous avez compris l’idée) avec un haut à froufrous et des petites chaussures plates à brides.

Genre le mini short qui a envie qu’on l’emmène boire un verre en terrasse.

Short : Stradivarius

Haut : Zara

Chaussures : Zara

IMG_4851

Ensuite parce qu’il faut savoir ranger son short en jean de temps en temps une jupe qui est en fait un short ou le contraire, allez savoir… Je vous laisse vous pencher sur la question, vous avez 4 heures.

Haut : Jennyfer

Short : Zara

IMG_3836

Ah que ferait-on sans mini jupe noire je vous le demande! Alors voilà elle est là. Avec des baskets et un débardeur un peu loose pour calmer le jeu parce qu’une jupe moulante ça peut vite être too much si on sort les boobs et les talons. On a le droit, attention, chacun fait (fait fait) ce lui plait (plait, plait, plait) mais en journée il est plus facile de porter la version cool quand même!

Jupe : Pimkie

Débardeur : My Little Box (été 2016)

Basket : Stan Smith

A bientôt dans l’escalier!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelques heures dans la calanque de Sormiou

Aujourd’hui je vous propose une petite balade dans les calanques et plus précisément à Sormiou.

Après un bientôt un an à Marseille je continue de découvrir la région et ses petits coins de paradis. Avec ma copine Virginie mon acolyte du jour, notre choix s’est porté sur Sormiou pour cette balade du lundi (pendant que vous, vous étiez au travail, détestez-nous).

Nous avons pris les transports en commun, même si, la semaine dernière la calanque était encore accessible en voiture (les jours de semaine).

Mais d’une part on aime souffrir (team maso fais moi mal ça tire dans les cuisses mais c’est bon) puis ça rends le moment où on arrive encore plus magique et d’autre part nous n’avions pas de voiture à disposition (simple considération matérielle sans importance).

Une fois arrivées au terminus du bus 23 c’est le moment de marcher, comptez à peu-près une heure de marche (et ça monte. Puis ça descends. Bien entendu, la mer ne pouvant pas se trouver au sommet ça se saurait).

Mais une fois arrivé quelle récompense, quel kiff! Peu de monde, un temps superbe, un paysage magnifique.

Des moments magique comme ça, ça vous donnerais envie de le marquer à jamais en se faisant tatouer « la dolce vita » dans le bas du dos. LOL => NON.

Profitez, kiffez et ne pensez surtout pas au retour et la marche qui vous attends. Et petit tips gratuit ne vous enfilez pas un litre de rosé sur la plage vous risqueriez de le regretter dans la montée du retour. Je vous le dit parce que j’ai croisé deux personnes qui en ont fait l’amère expérience (non ce n’est pas moi parfois je bois de l’eau et c’est ce que j’ai fait ce jour-là).

sormiou first.jpg

La photo style artistique parce qu’en vrai j’avais la flemme de me lever

sormiou 1.jpg

sormiou.jpg

sormiou2.jpg

sormiou3.jpg

sormiou5.jpg

sormiou6.jpg

sormiou7.jpg

sormiou8.jpg

sormiou10.jpg

sormiou12.jpg

Vous voyez derrière ce qui se cache? C’est le vélodrome.

sormiou13.jpg

Les dernières photos ont en fait été prises à l’aller où le temps était encore couvert mais ce n’était pas plus mal ça nous a permis de ne pas trop souffrir de la chaleur dès le départ et de faire notre arrivée fraiches comme la rosée du matin.

Accès :

Pour mes flemmards :

Par la route :

  • Du 15/04/2017 au 01/06/2017: Accès interdit aux véhicules motorisés de 08h à 19h30 les weekends, jours fériés et ponts
  • Du 02/06/2017 au 01/10/2017: Accès interdit aux véhicules motorisés de 08h à 19h30 tous les jours
  • Le reste de l’année: Accès autorisé

Désolé il va falloir marcher! Mais vous verrez ça n’en sera que mieux à l’arrivée!

Pour mes courageux (et de toutes façons il n’y a plus le choix)

Par le bus puis à pieds :

Prendre le bus n°23 au Rond-Point du Prado jusqu’à l’arrêt « La Cayolle » et poursuivre à pied sur 700m en longeant la route jusqu’au parking à côté de la station d’épuration et go une heure de marche les amis!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Découvrir Marseille autrement : l’atelier photo qui vous fait ouvrir l’œil 

Il y a quelques temps de ça j’ai eu le plaisir de participer à un atelier photo grâce au site Zelasticket qui vous permets de dégoter des tas d’activités sympa à Marseille et dans ses environs.

Le rendez-vous est donc pris à 14h le samedi pour cet atelier qui allie balade, découverte de Marseille et photographie.

Cette balade d’environ 3 heures est animée par Christopher Curtis, photographe et son assistant Laurent, au regard tout aussi aiguisé puisque ce dernier est peintre.

L’objectif de cette demi-journée est de découvrir la ville et ses pépites hors des sentiers battus, en prenant le temps de s’imprégner de chaque détail. Car il faut l’avouer en général on regarde souvent les choses dans leur globalité, on ne prends pas le temps d’apprécier les petites choses qui donnent une âme si particulière à un paysage.

Ce jour-là direction Le Vallon des Auffes, la Fausse Monnaie et Malmousque. Des paysages magnifiques qui se prêtent à merveille au jeu de la photographie.

D’ailleurs cet atelier est réellement ludique et agréable. En effet à aucun moment on ne se retrouve à un « cours » de photo classique, même si Chris est disponible aussi pour donner des conseils plus pointus si quelqu’un a besoin d’un petit tips plus technique.

Mais l’objectif numéro un est d’apprendre à appréhender le paysage qui nous entoure autrement, d’observer, de prendre le temps de saisir la magie d’un moment.

Personnellement j’ai souvent tendance à faire mes photos sans trop réfléchir. Tiens c’est joli ça hop je prends un cliché sans aucun travail d’imagination, sans m’appuyer sur les choses, végétations etc qui sont autour et qui peuvent pourtant, donner ce petit supplément d’âme qui rendra votre photo particulière.

Très vite j’ai joué le jeu et me suis retrouvée plié en deux voire même allongée sur les rochers pour capturer un instant ou trouver un angle de vue original.

L’ambiance est très sympathique et détendue, tout cela avec de superbes paysages en toile de fond, que demander de plus?

Je vous invite à aller voir le site de Chris : Photo workshops tour de Christopher Curtis pour découvrir son travail et tout ce qu’il propose.

Et n’hésitez pas à passer par Zelasticket pour profiter de ce bon plan et pleins d’autres à prix réduit!

Je vous laisse avec quelques photos. J’espère que vous aimerez n’oubliez-pas que je me suis pliée en quatre pour les prendre haha.

Marseille 1

marseille 2

marseille 3

marseille 4

marseille 5

marseille 6

marseille 7

marseille 8

marseille 9

marseille 10

marseille 11

marseille 13

Rendez-vous sur Hellocoton !

Road trip en Ecosse

Je vous propose aujourd’hui de partir en Ecosse avec moi. De retour après une semaine dans ce pays magique j’avais, bien entendu envie de partager avec vous ce séjour inoubliable.

Le voyage :

De Marseille des liaisons directes avec Ryanair ont lieu les vendredi et lundi. 2H30 de vol (même pas besoin de prendre un lexomil).

Attention à reculer vos montres (nous sommes en avril heure d’été chez nous) en arrivant à 12h par exemple il ne sera que 11h chez nos amis écossais.

J’ai loué la voiture en même temps que l’achat des billets d’avion pour plus de simplicité. J’avais sélectionné une peugeot j’ai une jaguar! Magnifique berline bien que coffre un peu petit quand on part avec des enfants donc pas mal de bagages mais ne chipotons pas j’ai kiffé. Attention à la conduite à droite qui nécessite un petit temps d’adaptation mais très vite on prends ses repaires pas d’inquiétude. Selon les coins les routes écossaises peuvent être sinueuses et souvent à une voie dans ce cas on trouve des passing place où se rabattre pour que les voitures en face puissent passer.

Très peu d’autoroutes dans mon périple plutôt de très petites routes ou au maximum des équivalents de nationales.

Jour 1 Edimbourg

Mis à part le froid que j’avais certainement sous dimensionné que vous dire un vrai coup de coeur. Tout me plait c’est exactement le genre de ville que j’aime avec une atmosphère mystérieuse et conviviale à la fois.

edimbourg 2

edimbourg 3

edimbourg 4

edimbourg 5

edimbourg

Jour 2 Inverness et le Loch Ness

Nous poursuivons notre périple à Inverness, petite ville sympathique qui a comme intérêt principal d’être une escale idéale pour aller voir le Loch Ness qui est au sud ouest de la ville.

 

loch ness

loch ness2

loch ness a

loch ness b

Je vous jure j’ai fait la sentinelle mais pas vu l’ombre d’un monstre. Je suis sûre qu’il ne sort que par temps gris ou la nuit, il faisait trop beau ce jour-là. Vous avez déjà vu des monstres sortir pépouze sous le soleil? Non.

loch ness4

Quand même petit check d’en haut par acquis de conscience je ne voudrais pas rater Nessie même sous le soleil.

Inverness

Ce soir là nous avons dîné à l’hôtel car samedi soir oblige le restaurant où nous souhaitions prendre notre repas était complet mais je vous le conseille car tout le monde m’en a dit du bien : « The Mustard Seed« .

Jour 3 Tain et le Mansfield Castle

Pour ce troisième jour un petit kiff et une nuit dans un château plus précisément dans la tour du château qui est une suite. Deux chambres, un petit salon et un extérieur la compose. Un charme désuet règne dans ce lieu et nous nous y sommes sentis comme chez nous. le soir nous avons diné au château et avons choisis le bar plutôt que la salle de restaurant, lieu que j’ai adoré (oui bon je sais ce que vous vous dites mais pas du tout là je parle de la déco). Un dîner délicieux accompagné de bon vin, le top. A noter que le lieu est très kid friendly, en effet ma fille de 5 ans qui s’ennuie très vite a passé son temps à se balader entre le bar, le restaurant et la réception à la recherche du fantôme (sans embêter personne, ni courir ni faire de bruit bien entendu) de plus il n’y avait qu’un groupe de trois personnes hormis nous) et tout le personnel s’est montré au petit soin pour elle en lui racontant des histoire, lui montrant des pièces du château ou lui donnant des chocolats.

chateau mansfield

 

Jour 4 Arrêt à Gairloch

Nous avons choisis de faire une halte ici avant de continuer vers l’île de Skye. En effet venu avec une petite de 5 ans qui plus est souvent malade en voiture nous avons opté pour cet arrêt avant de rejoindre Skye. D’ailleurs à ce sujet les deux premiers jours ont été assez atroce pour ma fille niveau maux des transports. Malgré les précautions et la cocculine rien n’y faisais et j’ai été sauvé par la technique du sparadrap. Une amie m’a conseillé vu mon désarroi par sms de mettre du sparadrap sur le nombril de ma fille. Ne me demandez pas comment ça marche mais ce fut magique. Je n’ai peut-être pas vu de fantômes ni le monstre du Loch Ness mais le coup du pansement clairement meilleur tout de passe passe du monde. Plus une nausée, plus un vomissement! Je vous conseille de tester (apparemment cette technique est connue taper pansement nombril nausée sur google vous verrez)!

ecosse7

Jour 5 Ile de Skye

Tellement magique et hors du temps. A couper le souffle, on passe de paysages lunaires à de la verdure en quelques kilomètres.

ile de Skye a

 

ile de skye

ile de skye old man of storr

ile de skye portree 2jpg

ile de Skye Portree

La petite ville de Portree trop mignonne. On a mangé le repas du midi là au Lower Deck très sympa!

Et pour le soir nous n’étions plus à Portree mais à Broadford et nous avons dîné chez Claymore et c’était top!

Jour 6 Fort William

Après avoir quitté l’île de Skye arrivait une étape que j’attendais impatiemment à savoir le Pont d’Harry Potter! Le fameux pont où le train passe! Petite déception le train passe entre mai et septembre cela est noté dans le guide et confirmé par tous les gens qui y sont allés hors saison. Sauf que… Quelques kilomètres avant d’arriver au pont on longe la voie ferrée. Je vois de la fumée et je dis « ah tiens il y a un truc qui crame ». Et en fait c’était le train à vapeur!!!! Je ne vous dit pas comme j’étais enragée!

En face du pont, à la pointe du Loch Shiel on trouve aussi le monument du Glenfinnan érigé en 1815 à l’endroit où le prince Charles Edouard Stuart a levé son étendard au début des rébellions jacobites de 1745.

Clairement les deux choses les plus intéressantes de la journée. La ville de Fort William n’a pas grand intérêt et c’est le premier endroit qui ne m’a pas emballé.

Alors oui il y a le Ben Nevis qui est le point culminant des îles britanniques avec 1 344 mètres d’altitude. Et une randonnée (de 7 heures apparemment) qui attire pas mal de monde. Nous perso on a marché 2 heures ça nous a suffit!

Le soir nous avons dîné à l’hôtel Nevis Bank Inn & Browns Restaurant et encore une fois un délice!

pont de harry potter

Glenfinnan

ben nevis

Jour 7 Edimbourg

Jour 8 Retour en France

La nourriture

Alors ça c’était ma plus grande crainte j’avais peur de devoir passer une semaine à manger des frites et des burgers et n’avoir que peu de choix. Et bien en une semaine je n’ai mangé qu’un seul burger!

Je n’ai pas goûté le haggis spécialité à base de panse de brebis( no thanks) ni de viande de cerf faisandé au chocolat qui apparaissait régulièrement dans les menus. En revanche beaucoup de poisson pour mon plus grand bonheur. Du saumon, des crevettes et calamars frits, des moules, des écrevisses, du homard bref le bonheur.

Ma fille plus agée qui ne mange quasi pas de viande ni poisson a aussi réussi à se nourrir avec des plats végétarien plus ou moins élaboré selon les restaurants.

Quant à la plus petite bon… Une semaine pas du tout équilibré à base de saucisse frites et de burger frites… Mais bon compliqué quand on a une enfant difficile qui n’aime pas grand chose, on a donc fait ce qu’on a pu.

Nous prenions de copieux petits déjeuner afin que le midi soit à base de pique-nique ou de repas sur le pouce. Le soir en revanche on se faisait plaisir! Manger pour moi c’est sacré (je ne fais pas du sport pour me priver haha).

repas ecosse

repas ecosse 2

repas ecosse 3

repas ecosse 4

repas 5

On se quitte avec quelques photos?


 J’ai adoré ce voyage, ce pays, ses habitants, les paysages si variés, le côté sauvage, le fait de ne croiser que tres peu de monde. 

Bref j’ai déjà envie d’y retourner! 

Coup de coeur : Le Binôme à la française

Aujourd’hui je voulais vous parler de mon coup de coeur pour mon tee-shirt à l’effigie du quartier marseillais où je réside. Trop contente d’avoir trouvé une marque qui propose ce genre de produits! On peut y trouver tee-shirt et sweat pour femmes, hommes et enfants ainsi que pleins d’accessoires tels que des seaux à glaçons, tote bag, coussins, sacs, sous verres, sets de tables etc

Crée par deux frères marseillais le concept du Binôme à la Française est très simple illustrer les différents quartiers de Marseille en mettant en valeur l’identité propre à chacun d’entre eux.

Je suis fan de l’idée et j’ai toujours aimé l’idée d’appartenance à un quartier. Déjà à Paris où je résidais jusqu’à l’année dernière j’avais craqué pour un tee-shirt « Les gars d’Charonne » mon quartier de l’époque.

Du coup arrivée à Marseille quand j’ai découvert cette marque sur instagram (instagram source inépuisable de tentation…)  je n’ai pas hésité un instant à commander le tee-shirt de mon quartier : Périer « bon chic bon genre » héhé!

Le tee-shirt est canon et de bonne qualité je l’ai reçu entre 10 et 15 jours après avoir passé la commande et j’en suis ravie. Je pense commander le même pour ma fille ainsi que quelques autres produits! J’attends juste de voir si mon nouvel appartement sera toujours dans le coin où si je devrais commander un autre quartier 😉

le binôme à la française tee-shirt

IMG_2382

IMG_2371le binôme à la française

Tee-shit : Le Binôme à la française

Manteau en laine : Urban Dressing

Jean : Pull and Bear

Basket : Stan smith

Bonne Journée!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Histoire de tatouages

img_1434

Souvent on me demande si j’ai bien réfléchis avant de faire mes tatouages, ce qui est, d’ailleurs une question qui m’agace un peu, j’ai à chaque fois l’impression d’être une gamine qui a agit sans jugeotte, à l’arrache, un soir de débauche.

Toujours est-il que oui j’ai réfléchis avant de faire mes tatouages plus particulièrement les grosses pièces. Je dois avouer que j’ai fait le tout premier (une étoile sur le poignet il y a 10 ans) sur un coup de tête. Enfin mes coups de têtes à moi c’est toute une histoire je tergiverse des mois, j’hésite encore et encore puis un jour en une heure le rendez-vous est pris. Sur le coup j’ai voulu une petite étoile parce que je trouve ça joli et que j’avais décidé que j’en ferais sept en tout car c’est mon chiffre porte-bonheur. Puis, un jour lors de ma thérapie j’ai découvert que ce choix d’étoile n’avait absolument rien d’anodin et un sens beaucoup plus profond en réalité.

Puis j’ai fait le pieds, la nuque, sous la clavicule, le bras entier… Des étoiles, des fleurs, le prénom de mes filles, des oiseaux… Chacun d’entre eux a une signification même s’ils sont simples voir banales, les étoiles (finalement je n’en ai que six il va falloir remédier à ça!) pour mes origines, les fleurs parce que cela représente ce qu’il y a de beau dans ce monde à mon sens au même titre que l’art, la littérature et la musique et que c’est à toute cette beauté que je me raccrochais, il y a bien longtemps quand la vie était un peu moche. Je me disais qu’un jour je ne serais entouré que de beau et quand c’est enfin arrivé j’ai gravé le beau dans ma chair. Les oiseaux s’échappant de leur cage parce que je suis éprise de liberté, parce que je fais toujours ce que j’ai envie et que rien ni personne ne peut m’en empêcher. Et le prénom de mes filles pour m’en souvenir au cas où (je déconne ça va).

Bref tous ces tatouages ont été réalisés sur une durée de 10 ans, le dernier datant d’il y a quelques mois. Alors oui j’y ai réfléchis. Forcément. On ne peut pas agir sur un coup de tête tous les ans pendant 10 ans!

Bien sûr cela a des contraintes selon le job que je fais mes tatouages étant « visibles ». Je peux aisément en cacher certains mais par exemple ceux des bras sont plus compliqués à planquer, surtout en été. Alors oui j’ai passé des étés en chemise parce mon job avait un dress code assez strict. J’accepte, même si je crève de chaud, je le savais donc j’assume. Après j’ai eu de la chance parce qu’excepté quand j’étais agent immobilier sur tous mes autres postes je n’ai pas eu énormément de contraintes. Je fais attention à mes tenues et cela passe en général. Car oui les gens tatouée peuvent être classe, l’époque des tatoués sapés en cuir des pieds à la tête et avec des tee-shirts tête de loups et de Johnny c’est fini!

Même si bien sûr quand j’ai un entretien je les cache au maximum et j’attends de voir le dress code de la société avant de voir si devrais, un peu, beaucoup ou pas du tout cacher mes tatouages au quotidien.

De plus en plus de gens sont tatoués cela n’a absolument plus la même connotation marginale qu’il y a quelques années.

IMG_1420

La question que l’on me pose et que je me suis posé aussi d’ailleurs c’est le fait de vieillir avec des tatouages. Avoir 60 ans et des tatouages sur la moitié du corps. C’est vrai que parfois je me regardais dans la glace et je me demandais comment ça serait d’être vieille avec toute cette encre sur mon corps. Que je n’avais pas d’exemple de personne âgée tatouée dans mon entourage, que ça allait être bizarre. Puis j’ai vu cela comme un accompagnement à ma vieillesse. A vieillir en beauté. A ne pas être négligée, à toujours prendre soin de moi afin de mettre mes tatouages en valeur. Je serais une vieille dame chic, stylée et tatouée!

Est-ce que j’ai envie d’un nouveau tatouage? A chaque fois je dis que c’est le dernier et quelques mois plus tard l’appel de l’aiguille se fait sentir. Là par exemple j’ai très envie de me tatouer la cuisse et je pense le faire au mois d’avril d’ailleurs. En effet le haut du corps est très chargé mais plus rien jusqu’au pieds! Ce n’est pas équilibré et ça me gêne, je sens qu’il manque un truc!

S’il y a bien une chose de vrai avec les tatouages c’est qu’une fois qu’on commence on ne peut plus s’arrêter!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Match vernis semi-permanent en institut / à la maison

Vernis semi-permanent.jpg

J’ai les ongles très court, je ne supporte absolument pas avoir de la longueur cela me gêne au plus haut point. En revanche je porte du vernis en permanence. Je sais, je sais… Il faudrait les laisser respirer de temps en temps mais je ne le fait jamais.

La plupart du temps je porte du vernis traditionnel que j’achète en grande surface, parfumerie ou que je reçoit dans les box beauté. J’en ai des dizaines et je change environ une fois par semaine. J’ai la chance que la majorité de mes vernis tiennent très longtemps à quelques exceptions près. Peut-être grâce à la couche finale de top coat gel?

Enfin toujours est-il qu’avec ma copine Julie du blog Mama Funky on aime bien se faire un petit kif et aller en institut de temps en temps. On opte pour du semi-permanent, ce qui permets d’être tranquille deux semaines. Je vous avoue que par manque de temps c’est souvent plus trois semaines mais même au bout de ce délai mes ongles sont nickel, pas ou très peu d’accrocs. Après pour ce qui est du ménage je porte toujours des gants ça aide pas mal à garder une manucure parfaite. Bien entendu au bout de trois semaines on voit bien la repousse et qu’il est temps de retourner en institut.

Lors de mon week-end à Paris je n’avais pas eu le temps de m’occuper de mes ongles avant de partir mais l’amie chez qui je me rendais a le matériel pour réaliser le semi-permanent à la maison. A savoir les vernis, la lampe à UV, bloc polissoir, pousse cuticule etc…

Avant de commencer j’ai dû retirer le vernis ou ce qu’il en reste et là attention il faut avoir un dissolvant spécial avec acétone car sinon impossible de retirer le vernis. Faire des papillottes avec du papier aluminium et laissez poser quelques minutes. C’est assez relou il faut l’avouer…Et surtout un conseil : résistez à la tentation de le décoller de l’ongle sous peine de les abîmer.

J’avoue que cela m’a amusé de le faire moi-même (en plus je buvais du vin en même temps tout en faisant un karaoké 🙂 mais bien entendu n’étant pas très appliqué et toujours pressée de faire autre chose le résultat était loin d’être parfait. En revanche résultat beaucoup plus sympa sur mes copines appliquée. J’avoue avoir été emballé ce soir là par ce kit et prête à aller chez Sephora dès le lundi faire l’acquisition de tout le matériel. Puis le côté économique puisque l’investissement est vite rentabilisé (une centaine d’euros chez Sephora mais on en trouve des moins cher encore sur Amazon par exemple).

En revanche j’ai constaté sur une de mes amies qu’un de ses ongles s’était écaillé dès le lendemain… Après elle n’avait mis qu’une couche de vernis donc c’est peut-être l’explication à ce manque d’efficacité (sans compter le vin et le karaoké).

Après objectivement je trouve le résultat moins joli qu’en institut.

Au final j’ai opté pour l’institut pour le moment car cela a plusieurs avantages :

  • Moment sympa, chouchoutage
  • Tient longtemps (jusqu’à 3 semaines pour moi)
  • Résultat brillant et nickel manucure pro parfaite

C’est néanmoins l’option la plus onéreuse il faut compter une trentaine d’euros pour une dépose et repose. Une dizaine d’euros pour une dépose seule.

La manucure semi-permanente peut abimer les ongles mais à l’institut où je réalise cette dernière elle m’applique la « base rouge » qui est durcissante et adaptée quand les ongles sont un peu fatigués.

Le semi-permanent à la maison a aussi ses avantages :

  • Economique : l’investissement de départ est vite rentabilisé
  • Résultat sympa (si on le fait correctement sans boire du vin et faire un karaoké en même temps haha)

Le seul inconvénient est qu’avec le vernis semi-permanent je suis encore moins audacieuse que d’habitude. En effet porter 3 semaines un vernis vert ou jaune je ne l’envisage absolument pas. Mais je me laisse tenter par toutes les nuances de rouge, bordeaux, bleu foncé, noir, gris….

Je ferais des folies pour les pieds!

semi-permanent jour J

Jour de la pose

vernis semi-permanent + 2 semaines.jpg

Deux semaines plus tard, on commence à voir la repousse mais le reste est nickel

IMG_2196

Et un joli bordeaux, une de mes couleurs préférées pour les vernis.

Si vous êtes de Marseille je vous conseille Qipao en centre-ville près du vieux port au 43 rue Vacon. Ainsi que  le bar à ongles du 8eme 44 rue Lord Duveen. Ou les prestations sont top.
Rendez-vous sur Hellocoton !