Créer son propre parfum à Grasse

Le parfum a toujours eu une place particulière dans ma vie. J’ai d’ailleurs une mémoire olfactive très développée et certaines odeurs peuvent faire remonter des souvenirs et des émotions avec bien plus de force que ne le ferait des photos.

Plus jeune j’ai lu « Le Parfum », roman fascinant dont une partie du livre se déroule à Grasse et depuis ce jour j’ai toujours eu envie d’aller découvrir cette ville. Ayant déménagé à Marseille plus aucune excuse pour ne pas aller visiter la capitale du parfum qui n’est plus qu’à 2 heures de chez moi.

En cherchant un peu les musées et diverses activités à faire à Grasse et ses alentours j’ai vu que plusieurs maisons de parfumeurs proposaient des ateliers permettant de créer son propre parfum. Alors là c’est la kiffance absolue!  Qui n’a jamais rêvé d’avoir un parfum unique et qui lui ressemble?

Je réserve aussitôt! A noter que des créneaux sont disponible du jour pour le lendemain chez Galimard.

Le jour J installée à ce que l’on appelle un orgue de parfumeur doté de 127 notes, notre nez (nous étions 4 apprentis créateurs pour un nez) a commencé par nous expliquer les différentes familles d’odeurs (boisé, fougère, floral, ambré, cuir, chypre, héspérides).

Puis l’architecture d’un parfum avec ses notes de tête qui sont les plus légères, ce sont celles qui ressortent au départ mais qui disparaissent le plus vite, les notes de coeur qui ont une durée de vie un peu plus longue aident à prolonger la fraicheur des notes de tête et annoncer la chaleur des notes de fond qui elles sont les senteurs les plus chaudes, les plus lourdes et qui ont une durée de vie beaucoup plus longue. Ce sont ces notes qui restent par exemple sur vos vêtements lorsque vous les enlevez le soir ou que vous sentirez encore sur votre veste quand vous la ressortez du placard le lendemain. Vous voyez ce que je veux dire?

Après les explications le « travail » commence! On doit sélectionner des senteurs parmi un certains nombres d’odeurs (parfois plus d’une vingtaine selon les notes).

Il faut sélectionner 4 fragances pour les notes de fond et 5 pour les autres. A chaque étape il faut noter les senteurs choisies puis le nez valide notre association et nous conseille un nombre de gouttes à mettre en fonction des combinaisons choisies (à savoir que le parfum fera 100 ml).

On débute le mélange par les notes de fond puis celles de coeur et pour finir par celles de tête.

Pour chaque note, à l’aide d’un doseur gouttes à gouttes et selon le nombre de gouttes indiquées au préalable par notre nez le mélange prends vie. Il faudra ensuite transvaser dans un autre bocal. Et l’opération se répète ainsi pour chaque note.

Au final pour un parfum on retrouvera pas moins d’une quinzaine de fragances différentes.

Puis vient le moment fatidique : la découverte de notre bébé une fois le dernier mélange effectué! Quelle émotion! J’ai trouvé que ma création était le plus fabuleuse du monde bien évidemment! C’est est tout ce que j’aime, fort, capiteux et enivrant avec entre autre du musc, du tabac, de la praline, fève tonka, tiaré etc…

Il ne reste plus qu’à choisir un nom et un flacon! Le flacon de base est gratuit mais des modèles plus élaborés sont proposés pour une dizaine d’euros supplémentaire.

Le plus c’est que la formule de votre parfum va être enregistré chez Galimard et du coup une fois votre flacon terminé vous pourrez le commander! Il sera même possible d’acheter le lait pour le corps ou le gel douche coordonné! N’est-ce pas génial?

Il est possible de créer un parfum féminin, masculin ou unisexe au choix.

Tarif : atelier de deux heures et eau de parfum 100ml : 49 euros

LE STUDIO DES FRAGRANCES – GALIMARD

5 route de Pégomas – 06131 GRASSE

creer son parfum à Grasse

créer son parfum

 

atelier parfum Galimard

Galimard atelier parfum


creer son parfum Grasse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Les looks de l’escalier #2 Spécial look d’été et petits prix

Depuis que j’habite à Marseille j’ai dû revoir totalement ma garde-robe. En effet quand j’étais à Paris je privilégiais les vêtements d’hiver parce que je savais qu’on les allait porter loooooooogtemps (oui j’ai le droit de tailler la météo de Paris je suis une vraie parisienne de naissance, moi messieurs, dames). Donc je mettais le prix dans des fringues que je portais un bon moment et que je gardais d’une année sur l’autre.

Pour ce qui est de la saison estivale je me contentais de quelques robes et des débardeurs que je mettais avec des jeans.

Arrivée à Marseille ma garde-robe d’été était plutôt pauvre concernant les vêtements d’été. En tout cas loin d’être suffisante. J’ai  donc dû (quelle dure vie qu’est la mienne) me refaire une garde robe en adéquation avec la météo méditerranéenne.

Et là joie et bonheur pour moi qui me suis autoproclamée présidente de la team jupe trop courte : petites jupes, mini short… Avec la chaleur qu’il fait ici c’est limite obligatoire pour tenir le coup.

Je vous présente donc plus en détails quelques looks spécial températures caniculaires postés sur instagram ces derniers temps.

IMG_4850

Typiquement la tenue que je porte pour aller à la plage (mais pas que…)

Là j’ai le maillot de bain en dessous, prête à nager jusqu’à la bouée, aller me chercher un granitas et chiller sur le sable

Haut : Stradivarius

Short : Stradivarius

Boots : Bershka (ancienne collection)

IMG_4848

IMG_4852

Ici on retrouve toujours le mini short mais cette fois avec une version un peu plus « habillée » (oui bon vous avez compris l’idée) avec un haut à froufrous et des petites chaussures plates à brides.

Genre le mini short qui a envie qu’on l’emmène boire un verre en terrasse.

Short : Stradivarius

Haut : Zara

Chaussures : Zara

IMG_4851

Ensuite parce qu’il faut savoir ranger son short en jean de temps en temps une jupe qui est en fait un short ou le contraire, allez savoir… Je vous laisse vous pencher sur la question, vous avez 4 heures.

Haut : Jennyfer

Short : Zara

IMG_3836

Ah que ferait-on sans mini jupe noire je vous le demande! Alors voilà elle est là. Avec des baskets et un débardeur un peu loose pour calmer le jeu parce qu’une jupe moulante ça peut vite être too much si on sort les boobs et les talons. On a le droit, attention, chacun fait (fait fait) ce lui plait (plait, plait, plait) mais en journée il est plus facile de porter la version cool quand même!

Jupe : Pimkie

Débardeur : My Little Box (été 2016)

Basket : Stan Smith

A bientôt dans l’escalier!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelques heures dans la calanque de Sormiou

Aujourd’hui je vous propose une petite balade dans les calanques et plus précisément à Sormiou.

Après un bientôt un an à Marseille je continue de découvrir la région et ses petits coins de paradis. Avec ma copine Virginie mon acolyte du jour, notre choix s’est porté sur Sormiou pour cette balade du lundi (pendant que vous, vous étiez au travail, détestez-nous).

Nous avons pris les transports en commun, même si, la semaine dernière la calanque était encore accessible en voiture (les jours de semaine).

Mais d’une part on aime souffrir (team maso fais moi mal ça tire dans les cuisses mais c’est bon) puis ça rends le moment où on arrive encore plus magique et d’autre part nous n’avions pas de voiture à disposition (simple considération matérielle sans importance).

Une fois arrivées au terminus du bus 23 c’est le moment de marcher, comptez à peu-près une heure de marche (et ça monte. Puis ça descends. Bien entendu, la mer ne pouvant pas se trouver au sommet ça se saurait).

Mais une fois arrivé quelle récompense, quel kiff! Peu de monde, un temps superbe, un paysage magnifique.

Des moments magique comme ça, ça vous donnerais envie de le marquer à jamais en se faisant tatouer « la dolce vita » dans le bas du dos. LOL => NON.

Profitez, kiffez et ne pensez surtout pas au retour et la marche qui vous attends. Et petit tips gratuit ne vous enfilez pas un litre de rosé sur la plage vous risqueriez de le regretter dans la montée du retour. Je vous le dit parce que j’ai croisé deux personnes qui en ont fait l’amère expérience (non ce n’est pas moi parfois je bois de l’eau et c’est ce que j’ai fait ce jour-là).

sormiou first.jpg

La photo style artistique parce qu’en vrai j’avais la flemme de me lever

sormiou 1.jpg

sormiou.jpg

sormiou2.jpg

sormiou3.jpg

sormiou5.jpg

sormiou6.jpg

sormiou7.jpg

sormiou8.jpg

sormiou10.jpg

sormiou12.jpg

Vous voyez derrière ce qui se cache? C’est le vélodrome.

sormiou13.jpg

Les dernières photos ont en fait été prises à l’aller où le temps était encore couvert mais ce n’était pas plus mal ça nous a permis de ne pas trop souffrir de la chaleur dès le départ et de faire notre arrivée fraiches comme la rosée du matin.

Accès :

Pour mes flemmards :

Par la route :

  • Du 15/04/2017 au 01/06/2017: Accès interdit aux véhicules motorisés de 08h à 19h30 les weekends, jours fériés et ponts
  • Du 02/06/2017 au 01/10/2017: Accès interdit aux véhicules motorisés de 08h à 19h30 tous les jours
  • Le reste de l’année: Accès autorisé

Désolé il va falloir marcher! Mais vous verrez ça n’en sera que mieux à l’arrivée!

Pour mes courageux (et de toutes façons il n’y a plus le choix)

Par le bus puis à pieds :

Prendre le bus n°23 au Rond-Point du Prado jusqu’à l’arrêt « La Cayolle » et poursuivre à pied sur 700m en longeant la route jusqu’au parking à côté de la station d’épuration et go une heure de marche les amis!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Découvrir Marseille autrement : l’atelier photo qui vous fait ouvrir l’œil 

Il y a quelques temps de ça j’ai eu le plaisir de participer à un atelier photo grâce au site Zelasticket qui vous permets de dégoter des tas d’activités sympa à Marseille et dans ses environs.

Le rendez-vous est donc pris à 14h le samedi pour cet atelier qui allie balade, découverte de Marseille et photographie.

Cette balade d’environ 3 heures est animée par Christopher Curtis, photographe et son assistant Laurent, au regard tout aussi aiguisé puisque ce dernier est peintre.

L’objectif de cette demi-journée est de découvrir la ville et ses pépites hors des sentiers battus, en prenant le temps de s’imprégner de chaque détail. Car il faut l’avouer en général on regarde souvent les choses dans leur globalité, on ne prends pas le temps d’apprécier les petites choses qui donnent une âme si particulière à un paysage.

Ce jour-là direction Le Vallon des Auffes, la Fausse Monnaie et Malmousque. Des paysages magnifiques qui se prêtent à merveille au jeu de la photographie.

D’ailleurs cet atelier est réellement ludique et agréable. En effet à aucun moment on ne se retrouve à un « cours » de photo classique, même si Chris est disponible aussi pour donner des conseils plus pointus si quelqu’un a besoin d’un petit tips plus technique.

Mais l’objectif numéro un est d’apprendre à appréhender le paysage qui nous entoure autrement, d’observer, de prendre le temps de saisir la magie d’un moment.

Personnellement j’ai souvent tendance à faire mes photos sans trop réfléchir. Tiens c’est joli ça hop je prends un cliché sans aucun travail d’imagination, sans m’appuyer sur les choses, végétations etc qui sont autour et qui peuvent pourtant, donner ce petit supplément d’âme qui rendra votre photo particulière.

Très vite j’ai joué le jeu et me suis retrouvée plié en deux voire même allongée sur les rochers pour capturer un instant ou trouver un angle de vue original.

L’ambiance est très sympathique et détendue, tout cela avec de superbes paysages en toile de fond, que demander de plus?

Je vous invite à aller voir le site de Chris : Photo workshops tour de Christopher Curtis pour découvrir son travail et tout ce qu’il propose.

Et n’hésitez pas à passer par Zelasticket pour profiter de ce bon plan et pleins d’autres à prix réduit!

Je vous laisse avec quelques photos. J’espère que vous aimerez n’oubliez-pas que je me suis pliée en quatre pour les prendre haha.

Marseille 1

marseille 2

marseille 3

marseille 4

marseille 5

marseille 6

marseille 7

marseille 8

marseille 9

marseille 10

marseille 11

marseille 13

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coup de coeur : Le Binôme à la française

Aujourd’hui je voulais vous parler de mon coup de coeur pour mon tee-shirt à l’effigie du quartier marseillais où je réside. Trop contente d’avoir trouvé une marque qui propose ce genre de produits! On peut y trouver tee-shirt et sweat pour femmes, hommes et enfants ainsi que pleins d’accessoires tels que des seaux à glaçons, tote bag, coussins, sacs, sous verres, sets de tables etc

Crée par deux frères marseillais le concept du Binôme à la Française est très simple illustrer les différents quartiers de Marseille en mettant en valeur l’identité propre à chacun d’entre eux.

Je suis fan de l’idée et j’ai toujours aimé l’idée d’appartenance à un quartier. Déjà à Paris où je résidais jusqu’à l’année dernière j’avais craqué pour un tee-shirt « Les gars d’Charonne » mon quartier de l’époque.

Du coup arrivée à Marseille quand j’ai découvert cette marque sur instagram (instagram source inépuisable de tentation…)  je n’ai pas hésité un instant à commander le tee-shirt de mon quartier : Périer « bon chic bon genre » héhé!

Le tee-shirt est canon et de bonne qualité je l’ai reçu entre 10 et 15 jours après avoir passé la commande et j’en suis ravie. Je pense commander le même pour ma fille ainsi que quelques autres produits! J’attends juste de voir si mon nouvel appartement sera toujours dans le coin où si je devrais commander un autre quartier 😉

le binôme à la française tee-shirt

IMG_2382

IMG_2371le binôme à la française

Tee-shit : Le Binôme à la française

Manteau en laine : Urban Dressing

Jean : Pull and Bear

Basket : Stan smith

Bonne Journée!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Match vernis semi-permanent en institut / à la maison

Vernis semi-permanent.jpg

J’ai les ongles très court, je ne supporte absolument pas avoir de la longueur cela me gêne au plus haut point. En revanche je porte du vernis en permanence. Je sais, je sais… Il faudrait les laisser respirer de temps en temps mais je ne le fait jamais.

La plupart du temps je porte du vernis traditionnel que j’achète en grande surface, parfumerie ou que je reçoit dans les box beauté. J’en ai des dizaines et je change environ une fois par semaine. J’ai la chance que la majorité de mes vernis tiennent très longtemps à quelques exceptions près. Peut-être grâce à la couche finale de top coat gel?

Enfin toujours est-il qu’avec ma copine Julie du blog Mama Funky on aime bien se faire un petit kif et aller en institut de temps en temps. On opte pour du semi-permanent, ce qui permets d’être tranquille deux semaines. Je vous avoue que par manque de temps c’est souvent plus trois semaines mais même au bout de ce délai mes ongles sont nickel, pas ou très peu d’accrocs. Après pour ce qui est du ménage je porte toujours des gants ça aide pas mal à garder une manucure parfaite. Bien entendu au bout de trois semaines on voit bien la repousse et qu’il est temps de retourner en institut.

Lors de mon week-end à Paris je n’avais pas eu le temps de m’occuper de mes ongles avant de partir mais l’amie chez qui je me rendais a le matériel pour réaliser le semi-permanent à la maison. A savoir les vernis, la lampe à UV, bloc polissoir, pousse cuticule etc…

Avant de commencer j’ai dû retirer le vernis ou ce qu’il en reste et là attention il faut avoir un dissolvant spécial avec acétone car sinon impossible de retirer le vernis. Faire des papillottes avec du papier aluminium et laissez poser quelques minutes. C’est assez relou il faut l’avouer…Et surtout un conseil : résistez à la tentation de le décoller de l’ongle sous peine de les abîmer.

J’avoue que cela m’a amusé de le faire moi-même (en plus je buvais du vin en même temps tout en faisant un karaoké 🙂 mais bien entendu n’étant pas très appliqué et toujours pressée de faire autre chose le résultat était loin d’être parfait. En revanche résultat beaucoup plus sympa sur mes copines appliquée. J’avoue avoir été emballé ce soir là par ce kit et prête à aller chez Sephora dès le lundi faire l’acquisition de tout le matériel. Puis le côté économique puisque l’investissement est vite rentabilisé (une centaine d’euros chez Sephora mais on en trouve des moins cher encore sur Amazon par exemple).

En revanche j’ai constaté sur une de mes amies qu’un de ses ongles s’était écaillé dès le lendemain… Après elle n’avait mis qu’une couche de vernis donc c’est peut-être l’explication à ce manque d’efficacité (sans compter le vin et le karaoké).

Après objectivement je trouve le résultat moins joli qu’en institut.

Au final j’ai opté pour l’institut pour le moment car cela a plusieurs avantages :

  • Moment sympa, chouchoutage
  • Tient longtemps (jusqu’à 3 semaines pour moi)
  • Résultat brillant et nickel manucure pro parfaite

C’est néanmoins l’option la plus onéreuse il faut compter une trentaine d’euros pour une dépose et repose. Une dizaine d’euros pour une dépose seule.

La manucure semi-permanente peut abimer les ongles mais à l’institut où je réalise cette dernière elle m’applique la « base rouge » qui est durcissante et adaptée quand les ongles sont un peu fatigués.

Le semi-permanent à la maison a aussi ses avantages :

  • Economique : l’investissement de départ est vite rentabilisé
  • Résultat sympa (si on le fait correctement sans boire du vin et faire un karaoké en même temps haha)

Le seul inconvénient est qu’avec le vernis semi-permanent je suis encore moins audacieuse que d’habitude. En effet porter 3 semaines un vernis vert ou jaune je ne l’envisage absolument pas. Mais je me laisse tenter par toutes les nuances de rouge, bordeaux, bleu foncé, noir, gris….

Je ferais des folies pour les pieds!

semi-permanent jour J

Jour de la pose

vernis semi-permanent + 2 semaines.jpg

Deux semaines plus tard, on commence à voir la repousse mais le reste est nickel

IMG_2196

Et un joli bordeaux, une de mes couleurs préférées pour les vernis.

Si vous êtes de Marseille je vous conseille Qipao en centre-ville près du vieux port au 43 rue Vacon. Ainsi que  le bar à ongles du 8eme 44 rue Lord Duveen. Ou les prestations sont top.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Les looks de l’escalier #1

Je poste assez régulièrement mes looks sur instagram  cela doit me rappeler l’époque de mon ancien blog « Lili La Vipère » (Mais où est-ce que je suis allée chercher ce nom)??   C’était 2008 on faisait n’importe quoi (enfin surtout moi) et on rigolait bien. C’était un blog mode et je suis tellement déçue de n’avoir gardé aucune trace de ce gros doss de cette archive de qualitay.

Alors, même si mon blog actuel a pour vocation d’aborder plusieurs thématiques je me suis dit qu’il serait sympa de temps en temps de poster des looks.

Je vous fait donc un petit récap des derniers looks posté récemment sur Insta.

IMG_1890.jpg

La petite robe très seventies (non ce n’est pas une nappe vous vous calmez tout de suite ;-), j’ai beaucoup aimé le détail de l’attache au cou, détail qui fait la différence et apporte une touche d’originalité.

Robe : H&M

Collants : Gambettes Box

Cuissardes : Boutique de quartier

img_1753

Ah ça c’est mon petit moment dark de la semaine, pour la peine j’ai sortie ma tête de mort pour qu’on se mette encore plus dans l’ambiance gothique. Limite j’avais l’impression d’être reparti 1000 ans en arrière en pleine crise d’ado quand je trainais mes doc, ma chemise de bucheron, ma tronche de vener et mon acné dans l’appartement familial. Un peu plus et je pouvais entendre ma grand-mère m’appeler pour dîner alors que j’étais au téléphone avec mon petit copain de l’époque et arriver à table grave, grave saoûlée, le regard noir (au troisième rappel elle débranchait le téléphone, imaginez).

J’aime beaucoup ces boots à brides que je porte avec des petites robes légères. Je trouve ça assez sympa de mixer le côté grosses chaussures / robe romantique et fluide ou bien, comme ici avec une robe sweat large.

Boots : Pimkie

Collant : Gambettes box

Robe : Pull and Bear

img_1434

En plus de faire les boutiques j’aime beaucoup trainer sur le tictail des filles que je suis sur insta ou twitter. Quand j’aime leurs style je suis sûre de trouver des fringues sympa et faire de bonnes affaires. et je crois que ma garde-robe est composé en grande partie du tictail de Rhabille Lorni 

C’est le cas de cette jolie robe Louche que j’adore.

Robe : Louche via Rhabille Lorni

Collants : Gambettes Box

Derbies : André (ancienne collection)

img_1957

Et pour finir la petite robe noire, une de plus mais on n’en a jamais assez à mon sens et surtout celle-là je l’ai eu en solde à 8 euros alors bon pas de quoi se priver!

Robe : Stradivarius

Collants : Gambettes Box

Basket : Stan Smith

En tout cas quasiment dix ans ont passés depuis mon premier blog et je suis toujours autant à l’arrache dans mes photos, il y a vraiment des choses qui ne changent pas 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !