Vous avez dit fashion faux-pas?

Depuis quelques jours j’essaye de rassembler mes photos papier, j’ai envie de faire des montages avec les photos de mes naines aux mêmes âges. Il faut dire que depuis que je suis en congé parental plus exactement congé de libre choix d’activité (je précise pour les puristes de la CAF) j’ai mon côté artistique tout émoustillé, je suis à deux doigts de m’acheter de la broderie.
Bref, ces recherches actives de photos d’un autre temps m’ont permis de retrouver de vieilles photos de moi et de, malheureusement, constater que malgré mon sens aiguisé de la mode(hum), j’ai malgré tout connu pas mal d’errements fashionistique  fait de la grosse daubasse et ce, tête baissée, sans réfléchir, dans la joie et la bonne humeur. C’est maintenant en revoyant ça que je pleure.

Voici les perles :

LE BOMBERS

Je l’ai repéré sur ma photo de classe de 5eme 4. Je précise quand même que j’avais le vrai de vrai celui avec l’intérieur orange et la marque qui se déscratche devant s’il vous plait. Quitte à dépenser de l’argent pour un truc moche autant faire dépenser à ceux qui ont eu l’amabilité de m’élever un max de thunes pour une veste affreuse. Il ne me manquait plus qu’un berger allemand et je pouvais postuler chez Sécuritas.

Bien évidemment j’avais des doc martins aux pieds. Un combo tellement élégant qu’il fallait que je le souligne.

Tu le sens le potentiel séduction du blouson où pas?

LES NO-BOX ET AUTRES PLATFORM SHOES

Je ne sais pas si tu te souviens de ces chaussures à lacets avec deux bulles en guise de talons? Rien que d’y repenser, je ressens encore mon excitation de l’époque! j’étais une ado de 16 ans qui avais réussit à avoir les quelques 600 francs (une fortune en 1997) pour acquérir la paire de chaussures de ses rêves. Je me souviens de mon périple pour aller dans une grande ville acheter l’objet de mon désir, je revoie encore le centre commercial et le magasin!
Je souris quand je repense à «l’uniforme» de l’époque : no-box, jean retroussé, veste en jean SOUS un gilet de laine, doudoune cintrée en hiver. La classe incarnée.
J’avoue quand même avoir une pointe d’émotion en me remémorant ces chaussures et mon bonheur quand je les ait eu à moi. De toutes façons j’ai, depuis toute petite, eu une fascination pour les chaussures, mon premier souvenir étant une paire de bottines rouges que j’aimais tellement que je dormais avec. J’avais 6 ans).


Les no-Box c’était un peu la séquence émotion de l’article mais il n’en sera pas de même en me remémorant les chaussures compensé ultra dégueulasse à la Loana époque 50 kilos et cartouches dans la piscine par Jean-Edouard, comme tu peux le constater j’ai des références culturelles et ça c’est important, ça te crédibilise un blog. Puis je suis élégante dans mes propos aussi. Bref les écrases-merde comme les appelait ma grand-mère, rien que d’y repenser j’ai la gerbouille.


LE CALECON

Le caleçon ma caille c’est comme un legging sauf qu’il y a des motifs moche et qu’on le portait avec des pull court! Puis au pieds on ne s’emmerdait pas hein grosse basket moche type basket de footing ou chaussure plate ultra laide qu’à l’heure actuel aucun gosse même en petite section de maternelle n’accepterais de porter. Même en échange de 3 Kinder Bueno.
Et jamais au grand jamais on a eu l’idée de mettre ça avec des bottines non, non toujours avec des chaussures basses ET chaussettes apparentes bien entendu, de préférence à motif aussi la chaussette.
Sinon en variante du caleçon on avait le fuseau. Petit rappel le fuseau c’est comme un caleçon avec un élastique que l’on mets sous le pieds. Elégance je crie ton nom. Je le hurle même.

LES CHAUSSURES DE MONTAGNE

J’ai longtemps vécu à la montagne mais là, ce dont je parle n’a rien à voir avec la randonnée, j’habitais une petite ville en banlieue parisienne quand une folie s’est emparée des collégiens, porter d’horribles chaussures de montagne. Très seyantes, pas lourde du tout et qui te font la démarche sexy et chaloupé d’un berger en fin de vie.
Tu te demande sûrement avec quoi on associait ces petites merveilles? Tout simplement avec un poncho. Pas les ponchos stylés qu’on a acheté chez Zara ces dernières années, non ma caille, là je te parle du poncho des années collège fin 90. Moche, motif péruvien, copain qui joue de la guitare dans la cour et substances non autorisée par la loi à partager dans un moment de convivialité. Tout ça dans l’élégance avec nos pompes de rando.

A peu de chose près c’était ça…

Tu te demandes quel maquillage pour accompagner tout ces looks? Voici :
le crayon à lèvres marron foncé et l’intérieur des lèvres plus clair, le vernis blanc tipex et le fond de teint à bloc mais en oubliant le cou bien sûr.

Shauna Sand, notre déesse à tous question raffinement et maquillage des lèvres.

LA BANDE-SON QUI VA AVEC?
Alliance Ethnik, Raggasonic, Ophélie Winter, Larusso, Dance Machine 1, 2, 3, 4, 5, 6….. , Word Appart, Allan Théo, Billy Crawford and friends

Et toi? Fashion faux pas, maquillage foirée ou play-list de la honte? Ne me laisse pas seule en galère, racontes!

Publicités

6 réflexions sur “Vous avez dit fashion faux-pas?

  1. Rien du tout, figure-toi! Mes parents étaient draconiens sur la tenue vestimentaire, je les en remercie aujourd’hui. Bon, à la fac, y a eu un peu de lachâge : une mini-jupe portefeuille orange portée avec un to cropped, par exemple… Très puputa!!

    • Et puis surtout grâce à tes parents tu ne te retrouves avec aucune photo compromettante de look improbable! On leur dit merci!
      Je vois que tu t’es un peu rattrapé à la fac avec un puputa style ne t’inquiète pas tu n’es pas seule j’ai eu ma période « pouf du Kentucky » mini en jean et santiags, du goût, du goût, du goût!!! Et de la classe.

  2. HAHAHAHA J’adore!!!
    Ce matin : pantacourt orange un poil transparent (et sous vêtement foncé, sinon c’est pas drôle) avec Tshirt orange Neon (mais pas le même orange que le pantalon, hein!). Mes yeux ont saigné! 😀

    • Hannn j’aurai trop voulu voir ça! Un petit dégradé de orange mmmmm!! Et le pantacourt en transparence… classe quoi! Tu me diras dès le matin ça réveille!!

  3. ah les nobox j »avais les mêmes que de nostalgie
    en meme temps de nos jours ils n’ont rien inventé ils recyclent on transforme un peu et hop c’est fashion

    • C’est vrai que la mode est un éternel recommencement avec ce qu’il y a de meilleur et ce qu’il y a de pire! Je suis un peu désespéré quand je vois certains « retours » comme les platformshoes à lacets par exemple (beurk!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s