Mes 20 ans VS Mes 30 ans

Si dans ma tête j’ai toujours 20 ans, que quand on me demande je dis que j’en ai 25, ma carte d’identité – cette balance – indique la trentaine. 30 ans, bordel mais quand même je sens des petites différences avec l’époque de mes 20 ans. Et ce, à plusieurs niveaux. J’ai fait cet amer constat le jour où je me suis entendu dire à ma fille de 10 ans «c’est maintenant qu’il faut bosser. Pour avoir le choix plus tard, un métier qui te plait etc etc…» La flippe.  Le gros coup de flippe. Mais force est de constater que sur certains points j’ai changé.

La clope

A 20 ans

tu dis des phrases philosophique telles que : «il faut bien crever de quelque chose» en enchainant les marlboros. Tu revendiques que toi arrêter la clope ça ne t’intéresse pas et les campagnes de prévention qui font peur avec des gens qui ont des trous dans la gorges ça te fait à peine faire une moue de dégoût pendant que tu cherches ton briquet au fond de ton sac. Quand tu fumes clope sur clope au bar (oui à cette époque on fumais partout) ce ne sont pas les 4 mojitos que tu viens de boire qui te saoulent mais les gens qui râlent de recevoir ta fumée dans la gueule.

A 30 ans

Tu flippes ta race devant les campagnes de prévention, tu as des sueurs froides devant les chiffres des décès liés au tabagisme, tu penses à tes gosses qui tourneront forcément mal si tu décèdes prématurément, tu les imagines déjà strip-teaseuses ou dealers en écrasant ta vogue. Oui, oui une vogue, les cigarettes de puputes en retraite. Du coup tu arrêtes. Puis là tu dis à tes proches les phrases qui te donnait des envie de genoux dans le menton à l’époque : «l’odeur du tabac froid c’est dégueulaaaaaasse», «franchement ça sert à rien que tu te parfumes tu sens grave la clope», «s’il te plait éloignes toi de moi je reçoit toute la fumée».
Les photos

A 20 ans 

Tu mets en profil de facebook, msn ou autre une photo prise par toi-même, bras tendu, à l’arrache fait en une prise. Tu es méga bonnasse et classe aussi, cette moue duckface, ce regard de coquine malicieux… Mais le résultat est là tu es une jolie fille naturellement (si on enlève la pose que tu as pris pour la photo).

A 30 ans

Tu bénis les filtres des applications pour smartphone qui masquent tes premières rides, celles que même la vendeuse de Sephora a vu puisque qu’elle t’a donné tes premiers échantillons anti-rides. La pute. Alors sur instagram tu uses et abuses un peu du Hudson et du Rise. Tes sauveurs. Sinon tu optes pour les photos de loin ou de 3/4 enfin toujours est-il que les photos sur le vif sont tes pires ennemies. Il faut au moins 4 prises pour avoir un résultat correct. Et quant à faire une pause de chaudasse ça vire au lol, on se croirait sur le profil d’une star du porno sur le retour (qui aurait eu sa période de gloire en 1982).

La bouffe

A 20 ans
Tu rigoles ton paquet de chips à la main et te la ramène sur ton métabolisme de compet qui fait que tu peux manger comme un ogre un soir de banquet après avoir jeuné 6 mois. Et que tu ne prends aucun kilos. Alors kebabs, Mac Do, frites à volonté youhou! Puis tu te permets un petit regard dédaigneux à ces filles qui mangent un poisson-vapeur à la cantine. Tu ne te rends pas compte de ton bonheur pour toi c’est normal et ça va durer toujours.

A 30 ans

Dégoûtée. Ca n’a pas duré toujours. Ton corps, ce petit rebelle a décidé seul sans demander ton avis, de faire du gras. Ca t’a obligé à revoir ta politique d’alimentation et d’essayer de te nourrir sainement. De choisir tes aliments aussi pour leur bienfait nutritionnels. D’apprendre à te régaler avec des choses saines. Par contre les rechutes chocolat et charcuterie sont monnaie courante et aussi la raclette, le fromage sous toute ses formes et aussi… Bon il y a encore un peu de boulot en fait.

Le bio et l’environnement

A 20 ans
Tu t’en tamponne comme de ta première purée de carotte. Ce qui peux se passer à moyen terme ça te passe au dessus de la tête. Sauf si ça concerne les animaux. Là tu es prêtes à couper l’eau pendant que tu te brosses les dents. Quant à acheter des produits bio ça ne t’as jamais effleuré l’esprit.

A 30 ans
Tu as 2 gosses. Et en plus ton quartier c’est un repère de magasins bio. Tu te sens concernée et tu penses à tes petits-enfants, oui même si ta dernière a 11 mois, tu es comme ça toi tu te projettes et tu ne veux pas qu’ils vivent dans un monde tout abimé par des inconscients qui ont laissés leur planète en galère. Alors tu fais ce que tu peux à ton petit niveau. Puis tu fais attention un minimum à ce que tu manges. Et tu te sens toute légère en rentrant de naturalia avec ton lait de noisette.

Les soirées

A 20 ans

Une soirée réussie c’est celle où tu rentres au petit matin avec les croissants pour débrieffer avec tes copines en petit-déjeunant (si tu es en état d’aller à la boulangerie bien sûr). Tu récupères à une vitesse incroyable, deux jours de fêtes intensives mais lundi rien n’y parait.

A 30 ans

Après le resto c’est la lutte, tu t’endors dans ton fondant au chocolat alors quand on évoque le dernier verre c’est vraiment le dernier. Couché à 2 heures maxi. C’est mon dernier mot Jean-Pierre. C’est pas le tout mais avec deux gosses la bringue all night long c’est un vieux souvenir (l’époque où les cernes et les marmots qui te lèvent à 7 heures quoiqu’il arrive sont un concept abstrait). Quand tu sors tu le paies 10 jours et ta gueule aussi.

A 20 ans tu es une fofolle qui chante à tue-tête des génériques de pubs idiots, de dessins animés, tu fais des imitations flinguées, tu es raide dingue de Grégory Fitoussi dans «sous le soleil», tu pleures comme une madeleine devant les films d’amour et les séries, tu adores faire des blagues débiles, tu es une inconsciente capable de cramer sa paie en chaussures (les patates et les pâtes c’est la vie) tu connais par coeur les chorés de clips dont «crazy in love» de Beyoncé, tu adores sauter sur le lit avec ta fille.

A 30 ans tu es une fofolle qui chante à tue-tête des génériques de pubs idiots, de dessins animés, tu fais des imitations flinguées, tu es raide dingue de Grégory Fitoussi dans «Engrenages», tu pleures comme une madeleine devant les films d’amour et les séries, tu adores faire des blagues débiles, tu es une inconsciente capable de cramer sa paie en chaussures (les patates et les pâtes c’est la vie), tu connais par coeur les chorés de tes clips préférés dont «crazy in love» de Beyoncé, tu adores sauter sur le lit avec ta fille (qui a maintenant 10 ans et avec la plus petite qui regarde en rigolant).

Publicités

27 réflexions sur “Mes 20 ans VS Mes 30 ans

    • Hey c’est quand même un truc de fou que la trentaine joue à point là sur notre façon d’assimiler ce qu’on mange! Je n’aurais jamais pensé vu comme j’étais fine (voir maigrichonne) malgré toute la junk food ingurgité à l’époque! Et maintenant malgré que je fasse un peu attention le moindre écart ne pardonne pas! Dur, dur!

      • J’ai revu hier des photos de ma pire période… une vraie catastrophe! Et tu sais pas le pire? Ma fille m’a reconnue en 2 secondes bordel, ça veut dire que j’ai pas tellement changé!!!

      • Ah, ah, ah! ces gosses vraiment pas diplomate qu’est-ce qu’on va devenir?!! Et encore la tienne est petite attends la suite… Après ils ne se contentent pas de te reconnaitre ils se foutent de ta gueule et ouvertement en plus les salopiots! C’est assez vexant…!! Allez on se vengeras lors du diaporama à leur mariage!

    • Merci beaucoup!
      C’est quand même un truc de fou cette envie de rentrer passé une certaine heure! Ca sera quoi à 50 ans? Un scrabble et au lit? Ou alors on aura la crise de la cinquantaine et on bringuera toute la nuit comme des jeunettes va savoir!

      • Hahaha, faire la fête toute la nuit à 50 ans et ramener un petit jeune à la maison aaaah horrible non, je préfère boire mon thé devant une comédie romantique 😀

  1. Oh mais c’est tellement ça! Je me reconnais dans quasiment tous les points, et surtout en intégriste de la cigarette. L’autre jour, je me suis lavé les cheveux en rentrant chez moi parce qu’une personne avait fumé à côté de moi et que je ne supportais pas l’odeur résiduelle. Je crois que je deviens un peu une vielle conne avant l’heure en fait!

    • Mais pour la clope moi je l’avoue je suis un ayatollah en jupon. Carrément! J’essaye de faire des efforts mais je ne supporte plus l’odeur. J’ai quand même essayé de tirer sur la clope d’une copine pour voir et c’était DE-GUEU-LA-SSE! Et même au niveau du teint je trouve que ça n’a rien à voir avec avant, je le trouve moins gris plus lumineux. Bref je ne supporte plus être à proximité de quelqu’un qui fume! Ca doit être notre côté vieille conne comme tu dis! :))

  2. Oh mon dieu je me reconnais sur pleins de points … et j’ai peur !
    J’ai 30ans dans quelques mois, et force est de constater qu’on change vraiment en 10ans. Les soirées, notre façon de voir le monde, notre tolérance ou non tolérance sur certains sujets etc … Tout ça va dans le bons sens (heureusement), mais aussi, laisse un petit gout de nostalgie sur nos 20ans, notre jeunesse et notre insouciance que nous perdons en vieillissant.
    Et tu t’en rends compte le jour ou tu te dis que « nos parents avaient raison quand ils disaient ……. » (insérer le texte adéquat) !

    • Ah mais c’est trop ça! parfois je m’entends dire des phrases à ma gosse… C’est dingue! Je me souviens quand ado je me disais que moi jamais je ne dirais telle ou telle chose à mes enfants ça non et bien finalement je le dis! C’est l’hallu! Mais ça va dans le bon sens comme tu dis! Et je me sens toujours jeune et déglingo quelque part mais c’est vrai que malgré tout des choses changent… J’arrive même à être (légèrement) moins grande gueule!

  3. Je trouve que tu ne fais pas du tout trente ans (enfin rectification, les parties de ton visage autour de ton teléphone font moins que 30 ans 😀 )

    Sinon j’ai bien rit en te lisant, ca marche aussi pour 20/27 d’ailleurs:

    • Merci ma Toutouille! Pour les photos je crois que si j’en prends une ce soir je pourrais aisément passer pour une ado (l’attaque des boutons fourbes sur trentenaire!) ça plus une lumière tamisée et c’est parti!

  4. Non mais même avant 30 ans, en fait, tu sens la différence!
    Je t’assure! Je me sens troop vieille maintenant, comparé à ya 7 ans quoi! Abusé!
    (Et merci pour la poilade de bon matin! 🙂 )

    • C’est fou quand même! Quand tu penses comment j’enchainais les soirées, le boulot et maintenant le temps que je mets à récupérer d’une pauvre soirée! Dingue! Enfin bon c’est comme ça. D’ailleurs je me faire une cure de vitamines pour ne pas être trop naze cet hiver (allez ça continue entre ça et mes essais tricots mémé Liaju in da place quoi!!!)

  5. J’adore la fin de ton billet ! Mais c’est dur de te lire avec deux décennies de plus 😉 C’est vrai qu’après 30, les lendemains de fêtes sont difficiles, imagine 20 ans après… une semaine pour s’en remettre ;-)) Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut renoncer aux fêtes, même si elles sont différentes et plus rares…
    Bises Lili !!

    • Oh oui tu as raison ma Béa il ne faut surtout pas renoncer à s’amuser! Moi je m’éclate et fais toujours la déglingotte (tu te doutes) mais à partir d’une certaine heure je tient plus la route! Je condense tout entre 19 et 2heures du mat (grand grand maxi!!)
      Plein de bisous ma Béa

    • T’as raison! Je vais faire pareil! Il n’y aura bien que les impôts et la sécu qui sauront la vérité vraie! Pour tous les autres 29 for ever!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s