Allergies alimentaires chez l’enfant organisation et PAI

Aujourd’hui je voulais faire un billet sur les allergies alimentaires et l’organisation des repas quand on a un enfant allergique. Si vous me suivez sur twitter vous avez dû m’entendre parler de mon Koh-Lanta à moi à savoir que ma fille puisse aller à la cantine. Et quand je dis Koh-Lanta je ne blague pas je suis sur ce doss’ depuis septembre quand même!

img_1338-2

Pour débuter sur le sujet ma fille de 5 ans a des allergies très peu communes : la tomate et l’aubergine. Oui on est comme ça dans la famille on est des originaux, il faut toujours qu’on fasse nos intéressants que voulez-vous!

J’ai constaté ces allergies dès la diversification alimentaire. Les jours où je préparais des plats à base de tomate son visage se couvrait de plaques à vifs qui la faisait fort souffrir jusqu’à la cicatrisation quelques jours plus tard quand les croûtes se formaient. Pour l’aubergine je n’en était pas sûre avant les tests de l’allergologue même si j’avais de gros soupçons.

Ce ne sont pas des allergies trop contraignantes au quotidien ni pour elle ni pour moi c’est une chance. J’ai entendu tellement de personnes devoir revoir totalement leur mode de vie lorsqu’il s’agit du lait, du gluten, arachide etc… Quand il faut contrôler chaque composition sur les produits, éduquer son enfant à ne jamais rien accepter à manger en dehors de la maison, revoir complètement ses habitudes alimentaires cela doit être très compliqué. Par chance ce n’est pas le cas pour nous. Il suffit simplement d’exclure ses deux aliments pour être à l’abri de réactions allergiques. Et concernant l’aubergine par exemple ce n’est absolument pas embêtant nous n’en consommions déjà à l’époque que très rarement…

Nous avons déménagé à Marseille cet été mais je n’ai pu inscrire ma fille à l’école qu’à la rentrée et j’ai fait les démarches pour la cantine le jour J, seulement voilà si à Paris nous avions un arrangement avec l’école ici il faut absolument mettre en place un PAI soit un plan d’accueil individualisé pour qu’elle puisse intégrer la cantine.

De ce moment là c’est RDV chez l’allergologue qui lui fait des tests cutanées sur le bras, je crois que c’est la première fois de ma vie que je vais chez un médecin avec une tomate et un aubergine sous le bras! Les réactions sont conséquentes. Prochaine étape : la prise de sang pour confirmer les allergies, il rajoute d’autres aliments à tester par mesure de sécurité.

Puis retour chez l’allergologue qui remplit un premier papier. La suite c’est le rdv avec le directeur de l’école et le médecin scolaire, le médecin scolaire ayant la charge de plusieurs écoles les rdv ne sont pas immédiats. Manque de chance on ne m’avait pas remis tous les papiers donc le PAI ne peut être signé le jour J je dois retourner chez l’allergologue. Puis re RDV médecin scolaire pour que toute l’équipe de l’école, de la cantine signe le PAI et soit formé en cas de réactions allergiques. En effet plusieurs trousses de secours ont été prescrites par l’allergologue : une pour la maison, une pour l’école, une pour la cantine. Cette dernière contient des médicaments en fonction de la gravité des symptômes, cela va  d’un simple antihistaminique si rougeurs par exemple jusqu’à l’adrénaline en cas de choc. Tout est détaillé dans le PAI afin que l’équipe éducative et le personnel de la cantine puisse savoir quoi faire.

Les allergies de ma fille étant assez simple à éviter puisqu’elle concerne des légumes elle a le droit de goûter avec ses camarades (en cas d’anniversaire par exemple) si son allergie avait concerné un autre aliment l’institutrice aurait dû me prévenir afin que je ramène un goûter pour ce jour-là et qu’elle ne soit pas mise à l’écart.

De là je retourne au service de la mairie afin de déposer le dossier complet, nous sommes mi-décembre!

Il existe des plateaux repas spécifiques pour les enfants allergiques. Une dizaine d’allergies, les plus courantes sont prises en charge. Dans notre cas, il faut avouer que c’est quand même une allergie chelou, aucun plateau n’est prévu. Du coup c’est à moi de fournir le repas à ma fille. Je laisse ce dernier chaque matin à la « Tata » qui le dépose à la cantine.

Ma fille a donc intégré la cantine depuis début janvier (danse de la joie et de la liberté et peut-être de pouvoir chercher un taf un de ces quatre).

Dans un sac isotherme avec pain de glace je prépare un repas complet de l’entrée au dessert avec le pain, aucun aliment n’étant donné à l’enfant en dehors de ce qui est dans son sac (hormis l’eau).

sac-isotherme-bento-enfant0

sac-isotherme-bento-enfant1

sac-isotheeme-bento-pai

Repas de petite fille difficile qui n’aime rien!

J’ai donc fait l’acquisition d’un sac isotherme et d’un bento où je glisse un pain de glace chaque matin afin de maintenir le repas au frais (les sacs n’étant pas conservés dans un réfrigérateur). Pour l’organisation le plus simple est de préparer une portion supplémentaire du repas du soir pour le lendemain midi mais ma fille est très difficile, elle n’aime quasiment rien. Donc en général je lui prépare les choses les plus basiques du monde afin d’être sûre qu’elle se nourrisse un minimum le midi.

Pour les accessoires j’ai tout acheté au Galeries Lafayette mais il y a des choses très sympa et moins rose sur Amazon!

Si j’avais un conseil pour les parents d’enfants allergiques concernat l’inscription à la cantine il faut s’y prendre

au plus tôt car les démarches peuvent être assez longues!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s