Créer son propre parfum à Grasse

Le parfum a toujours eu une place particulière dans ma vie. J’ai d’ailleurs une mémoire olfactive très développée et certaines odeurs peuvent faire remonter des souvenirs et des émotions avec bien plus de force que ne le ferait des photos.

Plus jeune j’ai lu « Le Parfum », roman fascinant dont une partie du livre se déroule à Grasse et depuis ce jour j’ai toujours eu envie d’aller découvrir cette ville. Ayant déménagé à Marseille plus aucune excuse pour ne pas aller visiter la capitale du parfum qui n’est plus qu’à 2 heures de chez moi.

En cherchant un peu les musées et diverses activités à faire à Grasse et ses alentours j’ai vu que plusieurs maisons de parfumeurs proposaient des ateliers permettant de créer son propre parfum. Alors là c’est la kiffance absolue!  Qui n’a jamais rêvé d’avoir un parfum unique et qui lui ressemble?

Je réserve aussitôt! A noter que des créneaux sont disponible du jour pour le lendemain chez Galimard.

Le jour J installée à ce que l’on appelle un orgue de parfumeur doté de 127 notes, notre nez (nous étions 4 apprentis créateurs pour un nez) a commencé par nous expliquer les différentes familles d’odeurs (boisé, fougère, floral, ambré, cuir, chypre, héspérides).

Puis l’architecture d’un parfum avec ses notes de tête qui sont les plus légères, ce sont celles qui ressortent au départ mais qui disparaissent le plus vite, les notes de coeur qui ont une durée de vie un peu plus longue aident à prolonger la fraicheur des notes de tête et annoncer la chaleur des notes de fond qui elles sont les senteurs les plus chaudes, les plus lourdes et qui ont une durée de vie beaucoup plus longue. Ce sont ces notes qui restent par exemple sur vos vêtements lorsque vous les enlevez le soir ou que vous sentirez encore sur votre veste quand vous la ressortez du placard le lendemain. Vous voyez ce que je veux dire?

Après les explications le « travail » commence! On doit sélectionner des senteurs parmi un certains nombres d’odeurs (parfois plus d’une vingtaine selon les notes).

Il faut sélectionner 4 fragances pour les notes de fond et 5 pour les autres. A chaque étape il faut noter les senteurs choisies puis le nez valide notre association et nous conseille un nombre de gouttes à mettre en fonction des combinaisons choisies (à savoir que le parfum fera 100 ml).

On débute le mélange par les notes de fond puis celles de coeur et pour finir par celles de tête.

Pour chaque note, à l’aide d’un doseur gouttes à gouttes et selon le nombre de gouttes indiquées au préalable par notre nez le mélange prends vie. Il faudra ensuite transvaser dans un autre bocal. Et l’opération se répète ainsi pour chaque note.

Au final pour un parfum on retrouvera pas moins d’une quinzaine de fragances différentes.

Puis vient le moment fatidique : la découverte de notre bébé une fois le dernier mélange effectué! Quelle émotion! J’ai trouvé que ma création était le plus fabuleuse du monde bien évidemment! C’est est tout ce que j’aime, fort, capiteux et enivrant avec entre autre du musc, du tabac, de la praline, fève tonka, tiaré etc…

Il ne reste plus qu’à choisir un nom et un flacon! Le flacon de base est gratuit mais des modèles plus élaborés sont proposés pour une dizaine d’euros supplémentaire.

Le plus c’est que la formule de votre parfum va être enregistré chez Galimard et du coup une fois votre flacon terminé vous pourrez le commander! Il sera même possible d’acheter le lait pour le corps ou le gel douche coordonné! N’est-ce pas génial?

Il est possible de créer un parfum féminin, masculin ou unisexe au choix.

Tarif : atelier de deux heures et eau de parfum 100ml : 49 euros

LE STUDIO DES FRAGRANCES – GALIMARD

5 route de Pégomas – 06131 GRASSE

creer son parfum à Grasse

créer son parfum

 

atelier parfum Galimard

Galimard atelier parfum


creer son parfum Grasse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Match vernis semi-permanent en institut / à la maison

Vernis semi-permanent.jpg

J’ai les ongles très court, je ne supporte absolument pas avoir de la longueur cela me gêne au plus haut point. En revanche je porte du vernis en permanence. Je sais, je sais… Il faudrait les laisser respirer de temps en temps mais je ne le fait jamais.

La plupart du temps je porte du vernis traditionnel que j’achète en grande surface, parfumerie ou que je reçoit dans les box beauté. J’en ai des dizaines et je change environ une fois par semaine. J’ai la chance que la majorité de mes vernis tiennent très longtemps à quelques exceptions près. Peut-être grâce à la couche finale de top coat gel?

Enfin toujours est-il qu’avec ma copine Julie du blog Mama Funky on aime bien se faire un petit kif et aller en institut de temps en temps. On opte pour du semi-permanent, ce qui permets d’être tranquille deux semaines. Je vous avoue que par manque de temps c’est souvent plus trois semaines mais même au bout de ce délai mes ongles sont nickel, pas ou très peu d’accrocs. Après pour ce qui est du ménage je porte toujours des gants ça aide pas mal à garder une manucure parfaite. Bien entendu au bout de trois semaines on voit bien la repousse et qu’il est temps de retourner en institut.

Lors de mon week-end à Paris je n’avais pas eu le temps de m’occuper de mes ongles avant de partir mais l’amie chez qui je me rendais a le matériel pour réaliser le semi-permanent à la maison. A savoir les vernis, la lampe à UV, bloc polissoir, pousse cuticule etc…

Avant de commencer j’ai dû retirer le vernis ou ce qu’il en reste et là attention il faut avoir un dissolvant spécial avec acétone car sinon impossible de retirer le vernis. Faire des papillottes avec du papier aluminium et laissez poser quelques minutes. C’est assez relou il faut l’avouer…Et surtout un conseil : résistez à la tentation de le décoller de l’ongle sous peine de les abîmer.

J’avoue que cela m’a amusé de le faire moi-même (en plus je buvais du vin en même temps tout en faisant un karaoké 🙂 mais bien entendu n’étant pas très appliqué et toujours pressée de faire autre chose le résultat était loin d’être parfait. En revanche résultat beaucoup plus sympa sur mes copines appliquée. J’avoue avoir été emballé ce soir là par ce kit et prête à aller chez Sephora dès le lundi faire l’acquisition de tout le matériel. Puis le côté économique puisque l’investissement est vite rentabilisé (une centaine d’euros chez Sephora mais on en trouve des moins cher encore sur Amazon par exemple).

En revanche j’ai constaté sur une de mes amies qu’un de ses ongles s’était écaillé dès le lendemain… Après elle n’avait mis qu’une couche de vernis donc c’est peut-être l’explication à ce manque d’efficacité (sans compter le vin et le karaoké).

Après objectivement je trouve le résultat moins joli qu’en institut.

Au final j’ai opté pour l’institut pour le moment car cela a plusieurs avantages :

  • Moment sympa, chouchoutage
  • Tient longtemps (jusqu’à 3 semaines pour moi)
  • Résultat brillant et nickel manucure pro parfaite

C’est néanmoins l’option la plus onéreuse il faut compter une trentaine d’euros pour une dépose et repose. Une dizaine d’euros pour une dépose seule.

La manucure semi-permanente peut abimer les ongles mais à l’institut où je réalise cette dernière elle m’applique la « base rouge » qui est durcissante et adaptée quand les ongles sont un peu fatigués.

Le semi-permanent à la maison a aussi ses avantages :

  • Economique : l’investissement de départ est vite rentabilisé
  • Résultat sympa (si on le fait correctement sans boire du vin et faire un karaoké en même temps haha)

Le seul inconvénient est qu’avec le vernis semi-permanent je suis encore moins audacieuse que d’habitude. En effet porter 3 semaines un vernis vert ou jaune je ne l’envisage absolument pas. Mais je me laisse tenter par toutes les nuances de rouge, bordeaux, bleu foncé, noir, gris….

Je ferais des folies pour les pieds!

semi-permanent jour J

Jour de la pose

vernis semi-permanent + 2 semaines.jpg

Deux semaines plus tard, on commence à voir la repousse mais le reste est nickel

IMG_2196

Et un joli bordeaux, une de mes couleurs préférées pour les vernis.

Si vous êtes de Marseille je vous conseille Qipao en centre-ville près du vieux port au 43 rue Vacon. Ainsi que  le bar à ongles du 8eme 44 rue Lord Duveen. Ou les prestations sont top.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bilan maquillage semi-permanent des sourcils 

Quand j’étais ado fin des 90’/ début des années 2000 c’était la grande mode des sourcils très, très, trop épilé. Et bien entendu étant une fille entière ne faisant jamais les choses à moitié et ayant pour leitmotiv « carpe diem » le yolo de l’époque, j’ai épilé, épilé, épilé pour coller au standard sourcillesque du moment. Et ce qui devait arriver, arriva j’ai tellement épilé qu’il ne restait quasi plus rien et pire plus rien ne poussait.

Pendant des années j’ai donc contribué à la fortune de toutes les marques proposant du maquillage pour les sourcils. Et perdu un temps fou chaque matin…

Même si, a force je te fais un sourcil en deux-deux avec des produits qui tiennent super longtemps ça a commencé à bien me gonfler.

J’ai donc décidé de sauter le pas et passer au semi-permanent ou pigmentation, je crois qu’on peut dire les deux.

J’ai pris rendez-vous à l’atelier du sourcil par facilité, le salon étant à quelques minutes de chez moi et m’ayant « inspiré ».

En premier lieu la jeune femme qui s’est occupé de moi a commencé par la restructuration du sourcil a l’aide d’une pince à épiler puis d’un crayon elle a retravaillé totalement la forme de mes sourcils. Ces derniers au naturel étant quasi inexistant elle a recréé entièrement une ligne harmonieuse.

Après validation de ma part et retouches si nécessaire on passe aux choses sérieuses soit le « tatouage » avec l’aiguille. L’atelier du sourcil a utilisé une technique manuelle point à point sans appareil électrique.

Est-ce que ça fait mal? 

Bon je suis tatoué un peu partout sur le corps et de grosses pièces qui plus est on pourrait donc penser que tout ça s’est passé finger un the nose pour moi mais la vérité c est que je suis une grosse douillette. J’ai morflé. Je me pinçait Le Bras pour penser à autre chose mais j’ai eu bien mal. Heureusement ce n’est pas très long.

Après la notion de douleur est propre à chacun et je sais que pas mal de personnes disent que ça n’a été pas une très grosse douleur pour eux donc tout cela est subjectif mais si vous me demandez mon avis hein…

Au départ le résultat est très marqué et absolument pas naturel mais ce n’est pas définitif puisque l’excédent va vite partir. D’ailleurs la conseillère m’avait prévenu que 60 à 90% du pigment allait partir, de ne pas m’inquiéter que c’est la retouche qui allait « fixer » le résultat.

Bon comment vous dire que ce fut l’enfer. En quelques jours mes sourcils partaient en lambeau, des trous partout et je repensais aux différentes consignes dont la pire : pas de maquillage des sourcils pendant une semaine. Bref c’était l’angoisse j’ai recoupé ma frange devant ce résultat, on ne va pas se mentir : horrible. Sur le coup j’étais bien dégoûtée. Surtout voyant que sur les autres tout se passait nickel et que cela s’estompait joliment. Et pourtant j’ai bien suivi les consignes à savoir : crème cicatrisante, pas d’eau dessus les premiers jours, ne pas gratter les petites croûtes…

À la fin de la semaine j’ai donc maquillé à nouveau mes sourcils. Le seul point positif c’est que j’avais la base pour les maquiller selon la nouvelle forme beaucoup plus harmonieuse que ce que je faisait avant.

Un mois et demi plus tard j’ai été faire la retouche. Rien n’ayant tenu lorsque la personne qui s’occupait de moi a dessiné un trait plus fin collant plus à la ligne naturelle avant de faire le « tatouage » j’ai préféré laisser ainsi plutôt que de refaire épais de peur que tout se barre comme la fois précédente.

Nous sommes à plus de trois semaines après la retouche le résultat est très naturel proche de la réalité de l’épaisseur de mes sourcils. Je suis satisfaite le seul point décevant est que je trouve le résultat pas assez travaillé par exemple si je sors le soir je dois utiliser du maquillage pour avoir un sourcil avec plus de caractère. Par contre par rapport à avant ce n’est rien du tout, ça me prends 30 secondes.

Mais quand je vois que pour certaines il n’y a plus du tout besoin de maquillage ça me déçoit un peu en toute honnêteté. Je ne sais pas si c’est lié à ma peau qui ne retiens pas les pigments ou autre?

D’ailleurs combien de temps cela dure?

Entre 6 mois et un an. Perso vu mon cas je mise sur 6 mois.

Combien ça coûte?

J’ai payé 190 euros à l’atelier du sourcils pour la restructuration et la pigmentation. Avec la retouche un mois plus tard comprise dans le prix.

img_0721

Avant et sans maquillage. (Oui c’est une catastrophe, je sais).

maquillage-semi-permanent-sourcils-1

Après (avant que tout ne se barre si vous avez suivi)

maquillage-semi-permanent-sourcils

Après, 3 semaines après la retouche.

Est-ce que je le referais?

OUI je pense le refaire car malgré tout je suis beaucoup plus à l’aise, j’ai des sourcils! Enfin! Et je pense que plus je le ferais plus le pigment tiendra donc je re-tenterai l’expérience.

Je ne manquerait pas de faire des mises à jour sur ce billet régulièrement pour vous dire ce qu’il en est et au bout de combien de temps une retouche sera nécessaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma mission kit Kylie Jenner. Une histoire passionnante avec des rebondissements dedans.

Un an et demi sans bloguer et je reviens avec un sujet de la plus haute importance. Soit une sombre histoire de rouge à lèvres avec de l’aventure, du suspens et des dollars dedans. Tellement palpitant que

j’attends …
que l’on me propose …
l’adaptation au cinéma. 

Bref depuis quelques temps je lorgnais sur les rouges à lèvres de la petite dernière de la famille Kardash (je donne toujours des petits surnoms ou diminutifs on a l’impression que je connais perso les VIP j’aime bien).
Je veux bien sûr parler de Kylie Jenner et ses fameux rouges mat (depuis elle fait aussi des gloss mais ça je fais un blocage psychologique depuis les roll-on gluants à la fraise de mes 14 ans).

Alors première étape il ne faut pas croire tu vas sur le site et t’achètes pepouze comme si tu zonais sur le site de Sephora où tu remplis ton panier et bam 24 à 48h plus tard tu as ton produit. Ahhhhh non ma bonne dame (un bisous à nos mamies pour l’expression des années où on avait pas de problèmes d’achat en ligne parce qu’internet n’existait pas). 


Donc revenons à nos moutons (festival de l’expression désuète) tu vas sur le site et quelque soit le rouge à lèvres qui te fait kiffer en général tu vois noté « sold out ». 

Et oui ces produits ont tellement de succès qu’à peine un réassort a lieu tu peux être sûre que quelques minutes plus tard c’est dévalisé.

Au debut comme je n’étais absolument pas organisé j’allais errer sur son site à des heures différentes du jour et de la nuit avec le fol espoir qu’il y ait des produits. Mouhahaha. J’ai vite compris que ça ne se passait pas comme ça à part si t’étais une grosse cocue de la vie (expression années collège 1995).
Une copine d’instagram m’a donc éclairé de ses lumières de professionnelle en commande tendue. Alors le mieux c’est d’avoir l’appli de l’actualité Kylie qui t’informe dès que des produits sont dispo mais comme ça coûtait 2 euros et des brouettes comment te dire non merci (grosse pince non en vrai juste la fougade n’allait pas jusque là). J’ai donc opté pour la soluce nº2 (back to 95 again) je me suis simplement abonné au compte Instagram Kylie Cosmetics et j’ai laissé la chance agir. Je regardais le compte de temps en temps et je lisais les commentaires sous les photos qui regorgeaient d’infos sur les dates et heures probables de réassort. 

Franchement c’est devenu un jeu. Il fallait que j’arrive à passer une commande. Mon goal ultime. (J’ai ça et trouver un appartement le mois prochain aussi par exemple).
Bon une nuit 2 heures du matin ça y est c’est bon youhou danse de la joie et justaucorps à paillettes je clique pour commander le Posie K (ouais j’en ai pris qu’un le réassort ayant eu lieu quand mon compte criait famine).

Alors le kit qui est composé d’un crayon à lèvres et d’un rouge mat liquide coûte 29 dollars. En soi ça ne me choque pas car tu as deux produits donc jusque là tout va bien. On rajoute les frais de ports depuis les US là on arrive à un total de 43 dollars ça commence à piquer mais yolo.

Voilà commande passée il faut compter 15 jours pour la recevoir, ok tudo bem (un peu de soleil dans cette lecture).
J’attends tranquille tout en essayant de m’occuper de mon objo nº2 à savoir trouver un appart.

Au hasard d’une pause je lis que le site de Kylie a été piraté avec les nº de carte bancaire des acheteurs etc etc (rire nerveux). Bon il s’avère que cela concernait les commandes du réassort suivant. Dieu merci ça m’aurait fait emmerdé de me faire voler les 12,50€ restant sur mon compte. 

Plus sérieusement je suis rassurée même si je me dis que le site n’est pas hyper sécurisé.
Le temps passe j’ai mon suivi de colis je vois que ce dernier est en France depuis 5 jours en attente. 

Et enfin il arrive avec les frais de douane de 19.85€ un bordel comme ça.
Bon c’est à ce jour le rouge à lèvres le plus cher que j’ai acheté puisque Apres calcul final j’en ai quasiment pour 60€ le kit. 
Parlons enfin du produit en lui même composé je vous le rappelle du crayon à lèvres et du rouge liquide. 


Que vous dire dinguerie. Moi qui collectionne et ai une passion pour les mattes c’est le plus mat que j’ai. Il est magnifique. 




Déso pas de retouches sur les photos j’ai la flemme. Je me revendique dernière blogueuse à l’arrache du monde) 

Il sent mega bon et est très agréable à appliquer et à porter. Comme tous les mat il dessèche un peu les lèvres mais rien de dramatique. 

La couleur est très belle même si je regrette de ne pas avoir pris le Candy plus dans les beiges et de l’avis unanime magnifique. 

Il ne colle pas et ne laisse pas de traces partout c’est un vrai kif.

Franchement la couleur la texture rien à dire. 

Il fait parti de mes préférés avec le rouge mat de Maybeline qui lui n’est pas liquide en revanche c’est un rouge à lèvres classique (Siren In Scarlet). 

Voilà fin de l’épisode « quête du graal nº1).

Je vous laisse parce que si gros succès de cette mission la mission « se loger » est beaucoup moins concluante. 

Débordée : mes produits de beauté gain de temps

J’étais une rêveuse, le genre de fille qui pouvait passer des heures assoupis dans mon sofa affalée comme une vieille loque dans le canap’ à écouter de la musique, réfléchir à des sujets de la plus haute importance comme la couleur adéquate de ma prochaine paire de bottes, si Chuck de Gossip Girl est vraiment un petit bâtard ou s’il en rajoute et qu’en vrai c’est un bisounours, ou encore comment pêcho Grégory Fitoussi ou Maxim Nucci discretos… Bref une vie où j’avais du temps pour ne rien faire, ce qui est le comble du luxe, dommage que sur le coup on ne le sache pas on en profiterai vachement plus…

Puis un jour j’ai eu un deuxième gosse.Et la femme de ménage a été en longue maladie (aucun rapport entre ces deux événements) entres autres…

Ma fille est une merveilleuse enfant, intelligente, belle, attachante qui dort bien la nuit mais la journée cette petite est AU TAQUET, ne fait que des micro-siestes (les jours de fêtes) a un don pour enchainer les conneries à la vitesse de l’éclair et je ne vous parle pas de son inventivité hors du commun, de son imagination déjà débordante celle qui fait que même quand tu penses que tout est hyper sécure dans la baraque, elle, elle trouve de quoi faire une belle bêtise. Donc entre B et sa demande d’attention de tout les instants, le fait de ne plus avoir de femme de ménage, ma grande et mes activités quand je peux gagner du temps ça m’arrange.

P1040661

Les soins du corps :

J’ai la peau assez sèche et il est inconcevable que je ne mettes pas de lait pour le corps après la douche surtout avec l’eau hyper calcaire je sens ma peau tirer si je fais l’impasse sur les soins. Donc systématiquement je mets des crèmes, surtout qu’avec tous mes abonnements aux box j’en ai jusque 2023 des crèmes pour le corps…

Mais quand à la sortie du métro on m’a distribué des échantillons du lait corps sous la douche de Nivea le concept m’a bien plu. Bien sûr j’ai paumé l’échantillon avant même d’essayer mais le mal était fait j’ai voulu tester. J’ai pris la version pour peaux sèches ce qui me semblait le plus judicieux.

Nivéa lait corps sous la douche

Comment ça marche :

Tu te douches avec ton gel douche normal en chantant (ce que tu veux même all by myself, tu as le droit mais de ta plus belle voix, pour les voisins c’est plus urbain) puis ensuite tu appliques le lait corps sous la douche comme un gel douche traditionnel, ça pénètres hummmmm (pardon je m’égare) et tu rinces. Et voilà! Tu te sèches tu t’habilles et hop tu retournes à tes occupations, file au boulot ou faire du shopping.

Question gain de temps c’est le top tu zappes l’étape application et pas d’attente pour t’habiller le temps que le lait pénètre (décidément)  puisque tu as fait tout ça en deux temps trois mouvements dans la douche.

Le résultat est satisfaisant, la peau est douce et ne tiraille pas. Même si dès que j’ai le temps je continue d’appliquer un lait traditionnel je suis conquise par ce concept pour les filles pressées mais qui ne veulent pas faire l’impasse sur un lait.

Lait corps sous la douche – Nivea – (5.15 euros chez Monoprix)

Maquillage

Question maquillage moi mon truc c’est les yeux. Je me maquille le teint juste ce qui faut pour ne pas ressembler à un zombie et très rarement les lèvres. Mais les yeux j’y vais. Eye-liner ou effet smoky selon les jours. Plus souvent smoky puisque ce côté fumé un peu oriental est ce qui me corresponds le mieux. Mais un effet smoky ça prends du temps et moi les gars j’ai une mini pendu à mon jupon, une grande qui râle parce qu’elle ne trouve plus son slim du coup sa vie est foutue (ce que je peux comprendre bien sûr), des courses à faire et des copines que je dois voir dans moins d’une heure. Tu vois un peu l’urgence de la chose ou pas? Tu crois que j’ai le temps de sortir le tas de pinceau? Naaaan.

Alors au milieu de mes crayons et eye-liner je vois le petit nouveau de la bande qui me fait de l’oeil. Un Kajal brun de l’Oréal. Teinte parfaite, qui glisse tout seul sur la paupière. Je l’utilise en appuyant légèrement comme si je posais un eye-liner et fait le tour de l’oeil. Puis sur la paupière mobile je fais de petits traits légers que j’estompe au doigt comme une ombre à paupière.

Kajal l'Oréal

Voilà en 5 minutes un oeil charbonneux qui tient la route. Moi j’adhère, j’adore!

Le seul bémol : le Kajal étant assez gras la tenue peut être assez moyenne. Me concernant si je ne regarde pas une comédie romantique qui me filerai la chouine  ça ira. J’ai de la chance les crayons tiennent assez bien sur moi (l’hiver). Donc attention aux yeux de panda les poulettes mais comme tous les crayons type khôl ou kajal je dirais.

Rhalala l’erreur de débutante la frange qui cache le travail d’artiste… En revanche tu vois je ne suis pas une mytho ces enfants m’épuise, va falloir ressortir l’anti-cerne.

Kajal Color Riche l’oréal (9.99 euros chez Monoprix)

Ce n’est pas merveilleux tous ces trucs pour gagner du temps?

Je compte sur vous si vous avez des astuces ou produits qui facilite la vie et font gagner du temps je suis preneuse! Signé une meuf débordée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le shampooing sec, mon brushing et moi

J’avais les cheveux sales. Je suis abonnée à des box beauté. Ma salle de bain c’est Marionnaud qui aurait fusionné avec Sephora qui aurait racheté Nocibé. Je farfouille dans tout le bazar me souvenant vaguement d’un shampooing sec. Pour moi le shampooing sec il n’y a guère que les nanas des rubriques beauté des magazines qui l’utilisent, jamais vu ça dans la vraie vie.  Mais d’un coup avec le petit spray à portée de main, je suis tentée. Le shampooing sec, ce truc bizarre pour se laver les cheveux sans eau juste en pulvérisant le produit sur les racines.

Je suis un peu une folle furieuse de faire cette expérience mais je n’ai rien à perdre, si le résultat n’est pas satisfaisant je les lave pour de vrai. Je n’ai pas un rendez-vous de dernière minute à honorer, je fais ça pour la beauté du geste, pour savoir ce qu’il en est et éventuellement me la raconter. Parce que oui je trouve ça assez chic de dire « Oh moi quand mes cheveux ont un coup de mou entre deux lavages je ne jure que par le shampooing sec, essayes c’est gé-nial ». Il faudra juste que je trouve quand placer cette phrase mais les soirées filles me semblent idéale entre un match « petits indus/petits pots maison » » et le moment où on se demande si c’est vraiment une idée de s’envoyer une autre caïpi alors que demain matin à 7 heures des gamins, si nos souvenirs sont bons on en a, vont nous réveiller à coup de petits cris aiguë.

Tu dois te demander pourquoi je considère cette expérience somme toute banale comme une petite folie, je ne te dirais que deux choses : bouclettes, brushing.

J’ai les cheveux ultra bouclés, mais c’est un secret puisque je fais des brushing à longueur d’année, j’ai encore des difficultés à faire mon coming-out capillaire, très peu de monde est au courant de la réalité à savoir que j’ai la touffe. Alors si tu veux le shampooing sec ça me fais un peu choquotter du calbute même si je n’en porte pas. Parce que l’objectif c’est quand même de leur donner un petit coup de frais en attendant le grand lavage mais si c’est pour être la réincarnation cheveux de Diana Ross ça me dis moyen moins voir moins-moins. Il suffit d’un peu d’humidité et le brushing est flingué. Et puis un des avantages du shampooing sec c’est de redonner un peu de volume aux cheveux raplapla, et là je ne suis clairement pas le coeur de cible, le volume étant mon pire ennemi. Encore une belle idée que j’ai eu mais je me dois d’essayer. Je me lance. Même pas peur.

Je vaporise à tout va, ah oui je t’ai pas dit la demi-mesure connais pas. Pshiiiiit, pshiiiiiit, pshiiiit. J’ai quand même ouvert les fenêtres, je ne voudrais pas décéder asphixiée, j’ai des gosses quand même.

Bon au niveau de l’odeur c’est ni agréable, ni désagréable c’est bof. Je comprends c’est censé enlever les odeurs pas en rajouter une chimique. C’est un peu le même concept que Febreze quoi mais pour les cheveux.

Il faut laisser poser puis brosser et adieu les cheveux qui sentent le graillon et adieu les cheveux gras.

Alors sur moi qui avais un brushing et comptais le garder deux jours de plus, ce n’est pas le top sans être la catastrophe que j’imaginais. Le produit n’ayant pas trop humidifié mes cheveux, le brushing est toujours là mais moins lisse et il y a un peu de volume, ce qui ne me plait guère. Mais bon si je m’attache les cheveux ça passe nickel puisque le brushing n’ai pas flingué juste un peu volumisé et moins nette qu’avant l’expérience. Bien sur je pourrais repasser un coup de plaques, fer à lisser mais trop la flemme en fait.

Conclusion : Ca doit être parfait sur les cheveux lisse naturellement, à tendance gras et sans volume. Je pense que là le produit est tip-top louloute (j’ai vu une redif de Confession Intime et je t’avoue que cette expression m’a bouleversé, il fallait je la place.)

En revanche mes cheveux bouclés, secs et brushingué  on s’en passera, sauf si mes cheveux sont ultra dégueu, que je dois aller à une soirée, qu’il est prévu que des beaux gosses me sniffe le cuir chevelu (bah oui pourquoi pas, fais pas ta blasée, ça se peux) et surtout dans ce cas là j’attache hein, ce n’est pas négociable.



Shampooing sec : Practi Beauty