Les looks de l’escalier #2 Spécial look d’été et petits prix

Depuis que j’habite à Marseille j’ai dû revoir totalement ma garde-robe. En effet quand j’étais à Paris je privilégiais les vêtements d’hiver parce que je savais qu’on les allait porter loooooooogtemps (oui j’ai le droit de tailler la météo de Paris je suis une vraie parisienne de naissance, moi messieurs, dames). Donc je mettais le prix dans des fringues que je portais un bon moment et que je gardais d’une année sur l’autre.

Pour ce qui est de la saison estivale je me contentais de quelques robes et des débardeurs que je mettais avec des jeans.

Arrivée à Marseille ma garde-robe d’été était plutôt pauvre concernant les vêtements d’été. En tout cas loin d’être suffisante. J’ai  donc dû (quelle dure vie qu’est la mienne) me refaire une garde robe en adéquation avec la météo méditerranéenne.

Et là joie et bonheur pour moi qui me suis autoproclamée présidente de la team jupe trop courte : petites jupes, mini short… Avec la chaleur qu’il fait ici c’est limite obligatoire pour tenir le coup.

Je vous présente donc plus en détails quelques looks spécial températures caniculaires postés sur instagram ces derniers temps.

IMG_4850

Typiquement la tenue que je porte pour aller à la plage (mais pas que…)

Là j’ai le maillot de bain en dessous, prête à nager jusqu’à la bouée, aller me chercher un granitas et chiller sur le sable

Haut : Stradivarius

Short : Stradivarius

Boots : Bershka (ancienne collection)

IMG_4848

IMG_4852

Ici on retrouve toujours le mini short mais cette fois avec une version un peu plus « habillée » (oui bon vous avez compris l’idée) avec un haut à froufrous et des petites chaussures plates à brides.

Genre le mini short qui a envie qu’on l’emmène boire un verre en terrasse.

Short : Stradivarius

Haut : Zara

Chaussures : Zara

IMG_4851

Ensuite parce qu’il faut savoir ranger son short en jean de temps en temps une jupe qui est en fait un short ou le contraire, allez savoir… Je vous laisse vous pencher sur la question, vous avez 4 heures.

Haut : Jennyfer

Short : Zara

IMG_3836

Ah que ferait-on sans mini jupe noire je vous le demande! Alors voilà elle est là. Avec des baskets et un débardeur un peu loose pour calmer le jeu parce qu’une jupe moulante ça peut vite être too much si on sort les boobs et les talons. On a le droit, attention, chacun fait (fait fait) ce lui plait (plait, plait, plait) mais en journée il est plus facile de porter la version cool quand même!

Jupe : Pimkie

Débardeur : My Little Box (été 2016)

Basket : Stan Smith

A bientôt dans l’escalier!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Coup de coeur : Le Binôme à la française

Aujourd’hui je voulais vous parler de mon coup de coeur pour mon tee-shirt à l’effigie du quartier marseillais où je réside. Trop contente d’avoir trouvé une marque qui propose ce genre de produits! On peut y trouver tee-shirt et sweat pour femmes, hommes et enfants ainsi que pleins d’accessoires tels que des seaux à glaçons, tote bag, coussins, sacs, sous verres, sets de tables etc

Crée par deux frères marseillais le concept du Binôme à la Française est très simple illustrer les différents quartiers de Marseille en mettant en valeur l’identité propre à chacun d’entre eux.

Je suis fan de l’idée et j’ai toujours aimé l’idée d’appartenance à un quartier. Déjà à Paris où je résidais jusqu’à l’année dernière j’avais craqué pour un tee-shirt « Les gars d’Charonne » mon quartier de l’époque.

Du coup arrivée à Marseille quand j’ai découvert cette marque sur instagram (instagram source inépuisable de tentation…)  je n’ai pas hésité un instant à commander le tee-shirt de mon quartier : Périer « bon chic bon genre » héhé!

Le tee-shirt est canon et de bonne qualité je l’ai reçu entre 10 et 15 jours après avoir passé la commande et j’en suis ravie. Je pense commander le même pour ma fille ainsi que quelques autres produits! J’attends juste de voir si mon nouvel appartement sera toujours dans le coin où si je devrais commander un autre quartier 😉

le binôme à la française tee-shirt

IMG_2382

IMG_2371le binôme à la française

Tee-shit : Le Binôme à la française

Manteau en laine : Urban Dressing

Jean : Pull and Bear

Basket : Stan smith

Bonne Journée!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les looks de l’escalier #1

Je poste assez régulièrement mes looks sur instagram  cela doit me rappeler l’époque de mon ancien blog « Lili La Vipère » (Mais où est-ce que je suis allée chercher ce nom)??   C’était 2008 on faisait n’importe quoi (enfin surtout moi) et on rigolait bien. C’était un blog mode et je suis tellement déçue de n’avoir gardé aucune trace de ce gros doss de cette archive de qualitay.

Alors, même si mon blog actuel a pour vocation d’aborder plusieurs thématiques je me suis dit qu’il serait sympa de temps en temps de poster des looks.

Je vous fait donc un petit récap des derniers looks posté récemment sur Insta.

IMG_1890.jpg

La petite robe très seventies (non ce n’est pas une nappe vous vous calmez tout de suite ;-), j’ai beaucoup aimé le détail de l’attache au cou, détail qui fait la différence et apporte une touche d’originalité.

Robe : H&M

Collants : Gambettes Box

Cuissardes : Boutique de quartier

img_1753

Ah ça c’est mon petit moment dark de la semaine, pour la peine j’ai sortie ma tête de mort pour qu’on se mette encore plus dans l’ambiance gothique. Limite j’avais l’impression d’être reparti 1000 ans en arrière en pleine crise d’ado quand je trainais mes doc, ma chemise de bucheron, ma tronche de vener et mon acné dans l’appartement familial. Un peu plus et je pouvais entendre ma grand-mère m’appeler pour dîner alors que j’étais au téléphone avec mon petit copain de l’époque et arriver à table grave, grave saoûlée, le regard noir (au troisième rappel elle débranchait le téléphone, imaginez).

J’aime beaucoup ces boots à brides que je porte avec des petites robes légères. Je trouve ça assez sympa de mixer le côté grosses chaussures / robe romantique et fluide ou bien, comme ici avec une robe sweat large.

Boots : Pimkie

Collant : Gambettes box

Robe : Pull and Bear

img_1434

En plus de faire les boutiques j’aime beaucoup trainer sur le tictail des filles que je suis sur insta ou twitter. Quand j’aime leurs style je suis sûre de trouver des fringues sympa et faire de bonnes affaires. et je crois que ma garde-robe est composé en grande partie du tictail de Rhabille Lorni 

C’est le cas de cette jolie robe Louche que j’adore.

Robe : Louche via Rhabille Lorni

Collants : Gambettes Box

Derbies : André (ancienne collection)

img_1957

Et pour finir la petite robe noire, une de plus mais on n’en a jamais assez à mon sens et surtout celle-là je l’ai eu en solde à 8 euros alors bon pas de quoi se priver!

Robe : Stradivarius

Collants : Gambettes Box

Basket : Stan Smith

img_1988

Et oui les photos de looks c’est une affaire de famille, je ne sais pas si vous pouvez imaginer la scène : ma fille ainée qui prends les photos en me donnant ses directives ou en soufflant (selon son humeur) et la petite qui regarde et trouve ça rigolo bien qu’étrange. Tout ça dans la cage d’escalier parce qu’on aime bien le côté ancien ça donne un style.

En tout cas quasiment dix ans ont passés depuis mon premier blog et je suis toujours autant à l’arrache dans mes photos, il y a vraiment des choses qui ne changent pas 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bleu Méditerranée

plage de Carro

J’ai passé une dizaine de jour chez mes beaux-parents près de Marseille. Dix jours à faire des siestes dans le hamac, des siestes au frais dans la maison quand il faisait trop chaud, des siestes à la belle étoile…. Je ne faisait pas que de me la couler douce il y avait quand même cinq enfants entre 20 mois et 12 ans dans la maison dont deux à moi.

Mais j’ai aussi (et là j’attends standing ovation, ola de stade et des whaou en veux-tu en voilà) fait du sport, natation et jogging la matin et exercice le soir. Normalement avec tout ça  je devrais être une bombasse svelte au corps de dingue mais étant donné que chez mes beaux-parents on mange super bien, l’effet 1 annule le 2. Du coup on reviens comme on est parti, mon bide,mes cuissots et moi : gras comme des loukoums.

plage de Carro

La petite plage chérie.

Je m’étais dit que ce qui serait sympa c’est que je profite de ces vacances pour faire un article de blog spécial tenues estivales : plage, apéro chic, balades en ville etc…. Surtout qu’à chaque fois que je pars en vacances j’emmène ma maison, j’avais de quoi faire. Je suis sûre que les dossiers mode spécial été de Grazia, Elle et Glamour a côté ça aurait de la gnognote. Si, si, si! Je vous vois là derrière votre écran avec votre sourcil relevé et votre petite moue dubitative mais il faudra me croire sur parole parce qu’on ne pourra jamais vérifier.

En effet j’ai passé les vacances en vieux short difforme, débardeur sans intérêt et havaianas aux pieds (seulement à la plage hein faut pas déconner quand même). Voilà où on en est les gars. Une valise de 20 kilos pour finir à porter les mêmes fringues tous les jours. Je n’ai même pas porté mon petit haut Sandro acheté en solde dont je suis folle.  Heureusement que nous avons fait des petites escapades en amoureux mon chéri et moi histoire de porter de vraies fringues et se coiffer (un peu) les cheveux.

IMG_4469J’ai bien dit un peu pour le coiffage des cheveux…..

Robe : Fan de 10

Chaussures : La Halle aux chaussures

Nous nous sommes donc évadés pour une balade en ville le matin à Marseille puis un resto en amoureux à Aix le soir. A cette occasion j’ai donc mis une robe. Et le scandale : même pas une robe sortant de ma valise à 20 kilos, non, non, une robe que j’ai acheté sur place avec deux autres plus une veste plus deux chemises…. Oui vous avez bien lu j’ai acheté tout ça. Mais je n’ai pas craqué la carte bleue puisque dans le magasin en question qui se nomme Fan de 10 tout est à 10 euros! Je vous reparlerais très bientôt de cette boutique et de mes trouvailles chez eux.

Et suite du scandale de la valoche à 20 kilos les chaussures ne sont même pas les miennes mais celles de ma fille aînée. Maintenant qu’elle chausse la même pointure que moi on en est là, je lui pique ses pompes. Celles-là viennent de La Halle aux Chaussures.

chaussures la halle aux chaussuresJe plaide coupable pour vol de chaussures sur pré-ado de 11 ans et demi. En même temps j’ai accouché de cet enfant  sans péridurale et en plus elle a fait de mes nuits un enfer donc j’ai le droit.

Marseille

Marseille

quartier du panier marseille

mucem

Nous voulions allés faire le Mucem (musée des civilisations de l’Europe et de la Méditérannée) mais on a vite changé d’avis après que j’ai failli m’évanouir. En effet comme nous ne sommes pas organisés nous nous y sommes pointés sans connaître les horaires, à 10H45. Par chance le Mucem ouvre à 11h00. Nous avons donc poireauté devant pour un quart d’heure qui a semblé une éternité quand il fait près de 38° et que l’ombre est plus prisé qu’un canot de sauvetage un soir de naufrage à bord du Titanic.  Et puis ce pont que vous pouvez voir sur la photo ci-dessus s’est tranformé en rôtissoire géante quand il a fallu y faire la queue pendant 30 minutes. Du coup je suis arrivé à l’intérieur au bord de tomber dans les pommes, ce qui, m’a enlevé toute motivation pour une file d’attente supplémentaire, même à l’ombre. J’espère le faire dans de meilleures conditions (et organisation) quand nous retourneront à Marseille.

Pour plus d’infos sur le Musée des Civilisations c’est par ici : Mucem Marseille

Ça ne sera donc pas aujourd’hui que je vais pouvoir concurrencer les magazines pour les dossiers mode spécial été. Vous pouvez souffler Grazia, Elle et Glamour. Je suis sûre que même Vogue a eu peur. Mais l’été n’est pas fini attention!

Je vous embrasse mes loulous, profitez bien de vos vacances et bon courage aux autres!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Coups de coeur de la semaine, bébé, beauté, TV, livre…

Coup de coeur spécial bébé

J’ai une grande fille de 10 ans. Bien entendu je n’ai plus mot à dire dans le choix de ses vêtements, tant qu’ils sont approprié à son âge bien entendu, du coup je me rattrape avec la mini. Et je me fais plaisir! Les petits bandeaux (qu’elle enlève sitôt sur la tête), les barboteuses mignonne, les leggings avec tuniques et autres salopette fluide à étoiles… Mais malgré mon côté fleur bleu qui gambade dans les champs telle Laura Ingalls dévalant sa colline je suis toujours à la recherche de vêtements et accessoires pour bébé un peu funky, un peu rock’n’roll, mais ce n’est pas toujours évident de trouver ce genre de choses pour les bébés.

Puis un jour au «hasard» (rire) d’une visite chez la pédiatre je tombe sur une petite boutique qui m’attire avec des biberons têtes de mort, des doudous déjantés et des fringues super mignonne dans la vitrine. Une fois rentrée je suis en transe c’est tout ce que j’aime!

Les doudous chasseurs de peur sont excellents! Je te montrerait ça dans un prochain article mais je peux te dire que j’en ai acheté 4 en tout! Dont 2 pour chasser mes peurs à moi (le «n’as pas peur de vieillir» et le «chasse les maladies»!
Pour ma girl j’ai trouvé 2 débardeurs trop mignon. En coton du Pérou donc tout doux de par ses fibres extra longues. Et oh joie un des débardeurs est noir! C’est tellement rare les fringues noir pour les bébés que là j’ai sauté de joie! Moi le noir je ne trouve pas du tout ça triste donc je suis ravie! Bien entendu la garde-robe de la mini ne ressemble pas à celle de Morticia, je te rassure mais une fringue noire de temps en temps j’adhère! Bref mon seul regret c’est qu’il n’y avait plus sa taille pour les sarouel dans la même matière! Dommage car c’est ultra doux et agréable à porter.
Bien sûr je n’ai pas résisté au bib et à la tétine tête de mort! Yeah rock’n’roll attitude! Et je peux te dire que ma gosse l’a la rock attitude quand elle se dandine sur LCD Soundsystem, Serj Tankian ou System of a down avec sa tototte de rebelle! Bon ok j’avoue qu’elle se dandine pareil quand je lui chante «allo, allo monsieur l’ordinateur» de Dorothée ou Petit escargot porte sur son dos sa maisonetttteuhhhh.


Si tu as l’occase, que tu habites dans le coin n’hésite pas à te rendre dans cette boutique pleine de merveilles en plus la jeune femme tenant la boutique est passionné, aime ce qu’elle vends et te donne pleins d’informations et d’anecdotes sur les produits.

Ava and mr-Joe
36 Bis Rue Montreuil  75011 Paris
01 43 70 22 71
Métro Faidherbe Chaligny

Et pour plus d’info et si tu n’habites pas Paris ils ont un site internet où tu pourras commander ou trouver les coordonnées des distributeurs de la marque.
http://www.ava-and-mr-joe.fr/

Coup de coeur cheveux

Je vais encore parler d’une huile cette semaine. Mais cette fois une huile exclusivement capillaire. La semaine dernière j’avais vanté les mérites de l’huile de chez Caudalie que j’adore pour la peau mais que je trouve un chouille grasse pour les cheveux. Donc je persiste dans ma recherche de l’huile parfaite. J’adore celle de chez Kerastase mais n’aime pas le système ou il faut mettre l’huile dans la main et ensuite dans les cheveux. Malgré l’odeur enivrante ça ne va pas. Je cherche une huile sèche avec vaporisateur qui me permettrais de pchipchiter le produit directement dans les cheveux.

En farfouillant chez Monop, je tombe sur l’Huile Fabuleuse de chez Jean-Marc Maniatis. Fabuleuse! Le nom est bien choisi! J’ai les cheveux ultra secs des racines aux pointes et les pointes, si je ne les surveille pas peuvent vite virer à la paille. Mais je n’ai pas non plus envie d’utiliser une huile qui les graisserait au lieu de les nourrir et de ressembler, du coup à un bac à friteuse. Avec l’Huile Fabuleuse pas de risque, j’en mets tous les jours un peu partout en insistant sur les pointes, après le shampooing avant le brushing ou le passage du lisseur et franchement mes cheveux sont au top. L’odeur est agréable sans être entêtante.
Par contre pour le prix c’est étrange sur les sites de test il est noté à 18 euros et des brouettes alors que je ne l’ai payé que 7.95 euros chez Monoprix! Peut être il y avait une offre? A voir.

Oui je suis du genre à acheter les choses en plusieurs exemplaires. Et mon lavabo est un peu crade aussi. Allez vient on dit que c’est un effet artistique et conceptuel pour présenter un produit!

Coup de coeur Livre

La ballade de Lila K de Blandine Le Callet

Un livre passionnant qui parle de Lila petite fille de La Zone recueillit par Le Centre mi-pensionnat, mi-prison. Lila n’aura de cesse de retrouver la mémoire, son passé, sa mère. Pourquoi des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère?

L’univers de ce livre est fabuleux puisque Paris est une sorte de ville fortifiée, contrôlée et souffre d’une politique sécuritaire. Au delà de la ville, les territoires non contrôlés sont appelé La Zone.
Tous les faits et gestes de la population sont épiés «pour leur bien», à grand renfort de caméra dans les appartements pour vérifier que l’on fait tout ce qu’ il faut pour rester en bonne santé, analyses d’urine automatiques chaque matin, agréments à obtenir avant de pouvoir avoir un enfant avec son partenaire, et si une échographie décèle une anomalie une enquête sur l’hygiène de vie des deux parents les 5 dernières années est lancé pour déterminer si l’un des deux a eu une conduite à risque (fumer des clopes, boire un coup…) auquel cas les assurances ne prendront pas en charge le traitement du bébé.

Certes les Champs Elysées sont devenus un immense champs de blé mais ce monde où l’on doit bien manger, être sportif, être beau, n’avoir aucune conduite à risque, où le gouvernement vérifie nos faits et gestes, où l’on ne peux plus avoir de libre arbitre, est fascinant mais donne à ce livre un goût de roman d’anticipation qui fait un peu flipper… Le seul truc cool ce sont les modifications génétique sur les chats qui font que selon leur humeur ils changent de couleur du bleu au vert en passant par le rose!
Un roman passionnant, bien écrit, qui fait réfléchir bref un gros coup de coeur!

Coup de coeur malgré la tempête : l’émission striptease.

Lundi dernier une nouvelle saison de l’émission striptease a commencé. Fort. Très fort. Trop fort? Cette émission de reportage culte a débuté cette nouvelle saison avec l’histoire d’un jeune agriculteur dont les grands-parents font appel à une mère maquerelle gentille entremetteuse qui moyennant finance (2000 euros) promet l’amour d’une jeune femme des pays de l’Est. Au début j’avoue m’être moquée puis au fur et à mesure je me suis sentie mal à l’aise puis j’ai chialée. Voilà. La misère humaine, la mère maquerelle sans pitié, ce jeune homme limité qui s’attache à la jeune fille ramenée par la Mère Maquerelle, qui s’isole avec le fusil ou la corde pour se foutre en l’air parce que la jeune fille s’est enfuie à toute jambe, ces gens crédules, désespérés… C’était trop pour moi.

Mais ce qui m’a le plus dégoûtée c’est ces gens outrés, choqués sur les réseaux sociaux mais qui eux même tenaient des propos à la limite du gerbant sur les protagonistes. Paradoxal, non? Et puis je rappelle que cette émission existe depuis 1985 en Belgique et 1994 en France, elle a toujours eu un côté décalé et dérangeant mais ce n’est pas nouveau.

Moi je défends l’émission sans me baser sur cet épisode précisement qui était un peu rude mais pas plus que les commentaires que cela a engendré je le répète.

J’ai le coffret collector à la maison et j’assume. Je trouve ces reportages brut sans voix off nous faisant de la narration, cette plongée dans un univers, tout à fait fascinant. Bien sûr ce sont toujours des personnages haut en couleur, extrême dans leur façon d’être mais si on suivait la vie bien rangé du boulanger d’en bas qui n’a rien de spécial ça ne serai pas transcendant, on serait les premiers à dire que l’on se fait chier.

Alors oui parfois je me moque, je ris, mais je suis émue aussi au final, bon certaines fois les protagonistes m’agacent vraiment trop(coucou Madame Aspartame) mais certains me touche au plus haut point.

Quand j’entends certaines personnes comparer Striptease à Confessions Intimes je suis quand même étonnée de ce raccourci, chacun son opinion mais ce n’est pas du tout comparable!
On m’a dit que c’est de la téléréalité pour bobo et que ça va bien avec mon package de connasse un peu bobo avec mon écosphère, mes délires bio, mon petit potager sur le balcon et mes piques-nique au Canal Saint-Martin. Que c’est une émission de parisiens d’une certaine catégorie socio-culturelle se moquant des «pauvres gens», je vous signale juste que dans cette émission des reportages suivent aussi des gens aisés et exactement sur le même ton.

De toutes façons chacun ses goûts je constate seulement qu’il est bon ton de tous s’acharner sur une émission tout d’un coup sous couvert de bons sentiments tout en étant odieux avec une réalité en l’occurence les agriculteurs lundi dernier par exemple. S’offusquer mais se moquer quand même? Trouver cette émission abjecte mais la regarder et la commenter encore la semaine suivante en s’en délectant, en se moquant des gens qui dont dedans? Il faudrait peut être, être cohérent avec soi même! C’est tout. Après que l’on aime pas c’est un droit et je conçoit que cette émission puisse être déroutante.
Mais moi je reste fidèle malgré la tempête.

J’assume!

Vous avez dit fashion faux-pas?

Depuis quelques jours j’essaye de rassembler mes photos papier, j’ai envie de faire des montages avec les photos de mes naines aux mêmes âges. Il faut dire que depuis que je suis en congé parental plus exactement congé de libre choix d’activité (je précise pour les puristes de la CAF) j’ai mon côté artistique tout émoustillé, je suis à deux doigts de m’acheter de la broderie.
Bref, ces recherches actives de photos d’un autre temps m’ont permis de retrouver de vieilles photos de moi et de, malheureusement, constater que malgré mon sens aiguisé de la mode(hum), j’ai malgré tout connu pas mal d’errements fashionistique  fait de la grosse daubasse et ce, tête baissée, sans réfléchir, dans la joie et la bonne humeur. C’est maintenant en revoyant ça que je pleure.

Voici les perles :

LE BOMBERS

Je l’ai repéré sur ma photo de classe de 5eme 4. Je précise quand même que j’avais le vrai de vrai celui avec l’intérieur orange et la marque qui se déscratche devant s’il vous plait. Quitte à dépenser de l’argent pour un truc moche autant faire dépenser à ceux qui ont eu l’amabilité de m’élever un max de thunes pour une veste affreuse. Il ne me manquait plus qu’un berger allemand et je pouvais postuler chez Sécuritas.

Bien évidemment j’avais des doc martins aux pieds. Un combo tellement élégant qu’il fallait que je le souligne.

Tu le sens le potentiel séduction du blouson où pas?

LES NO-BOX ET AUTRES PLATFORM SHOES

Je ne sais pas si tu te souviens de ces chaussures à lacets avec deux bulles en guise de talons? Rien que d’y repenser, je ressens encore mon excitation de l’époque! j’étais une ado de 16 ans qui avais réussit à avoir les quelques 600 francs (une fortune en 1997) pour acquérir la paire de chaussures de ses rêves. Je me souviens de mon périple pour aller dans une grande ville acheter l’objet de mon désir, je revoie encore le centre commercial et le magasin!
Je souris quand je repense à «l’uniforme» de l’époque : no-box, jean retroussé, veste en jean SOUS un gilet de laine, doudoune cintrée en hiver. La classe incarnée.
J’avoue quand même avoir une pointe d’émotion en me remémorant ces chaussures et mon bonheur quand je les ait eu à moi. De toutes façons j’ai, depuis toute petite, eu une fascination pour les chaussures, mon premier souvenir étant une paire de bottines rouges que j’aimais tellement que je dormais avec. J’avais 6 ans).


Les no-Box c’était un peu la séquence émotion de l’article mais il n’en sera pas de même en me remémorant les chaussures compensé ultra dégueulasse à la Loana époque 50 kilos et cartouches dans la piscine par Jean-Edouard, comme tu peux le constater j’ai des références culturelles et ça c’est important, ça te crédibilise un blog. Puis je suis élégante dans mes propos aussi. Bref les écrases-merde comme les appelait ma grand-mère, rien que d’y repenser j’ai la gerbouille.


LE CALECON

Le caleçon ma caille c’est comme un legging sauf qu’il y a des motifs moche et qu’on le portait avec des pull court! Puis au pieds on ne s’emmerdait pas hein grosse basket moche type basket de footing ou chaussure plate ultra laide qu’à l’heure actuel aucun gosse même en petite section de maternelle n’accepterais de porter. Même en échange de 3 Kinder Bueno.
Et jamais au grand jamais on a eu l’idée de mettre ça avec des bottines non, non toujours avec des chaussures basses ET chaussettes apparentes bien entendu, de préférence à motif aussi la chaussette.
Sinon en variante du caleçon on avait le fuseau. Petit rappel le fuseau c’est comme un caleçon avec un élastique que l’on mets sous le pieds. Elégance je crie ton nom. Je le hurle même.

LES CHAUSSURES DE MONTAGNE

J’ai longtemps vécu à la montagne mais là, ce dont je parle n’a rien à voir avec la randonnée, j’habitais une petite ville en banlieue parisienne quand une folie s’est emparée des collégiens, porter d’horribles chaussures de montagne. Très seyantes, pas lourde du tout et qui te font la démarche sexy et chaloupé d’un berger en fin de vie.
Tu te demande sûrement avec quoi on associait ces petites merveilles? Tout simplement avec un poncho. Pas les ponchos stylés qu’on a acheté chez Zara ces dernières années, non ma caille, là je te parle du poncho des années collège fin 90. Moche, motif péruvien, copain qui joue de la guitare dans la cour et substances non autorisée par la loi à partager dans un moment de convivialité. Tout ça dans l’élégance avec nos pompes de rando.

A peu de chose près c’était ça…

Tu te demandes quel maquillage pour accompagner tout ces looks? Voici :
le crayon à lèvres marron foncé et l’intérieur des lèvres plus clair, le vernis blanc tipex et le fond de teint à bloc mais en oubliant le cou bien sûr.

Shauna Sand, notre déesse à tous question raffinement et maquillage des lèvres.

LA BANDE-SON QUI VA AVEC?
Alliance Ethnik, Raggasonic, Ophélie Winter, Larusso, Dance Machine 1, 2, 3, 4, 5, 6….. , Word Appart, Allan Théo, Billy Crawford and friends

Et toi? Fashion faux pas, maquillage foirée ou play-list de la honte? Ne me laisse pas seule en galère, racontes!